Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
CONDAMNATIONFetty Wap condamné à six ans de prison pour trafic de drogue

Le rappeur Fetty Wap condamné à six ans de prison pour détention et trafic de drogue

CONDAMNATION
Le chanteur, père de six enfants, a déclaré avoir voulu « aider sa famille » après le contrecoup de la pandémie
Fetty Wap condamné à six ans de prison pour trafic de drogue.
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Le rappeur Fetty Wap du New Jersey s’est fait connaître en 2015 grâce à son tube Trap Queen qui faisait l’apologie du trafic de drogue. Il semble que la fiction a dépassé la réalité. Le chanteur, Willie Junior Maxwell de son vrai nom, a comparu mercredi devant la juge Joanna Seybert au tribunal fédéral de Central Islip, dans l’État de New York pour détention et trafic de drogue.

Le rappeur a été condamné à six ans de prison pour distribution de cocaïne, dans le cadre d’un vaste trafic pour lequel cinq autres personnes avaient été arrêtées, dont un surveillant de prison. Le rappeur aurait fait partie d’une organisation qui a distribué « plus de 100 kilogrammes de cocaïne, d’héroïne, de fentanyl et de crack à travers Long Island et le New Jersey ». Et les arguments avancés par l’artiste n’ont pas convaincu. « J’ai juste voulu aider ma famille », a déclaré l’accusé au juge. « Je ne me suis jamais demandé si c’était vraiment juste. »

Passé difficile

Son avocate, Elizabeth Macedonio, a fait valoir que son client avait traversé une période difficile avec la pandémie qui a mis un coup d’arrêt à ses spectacles, et qu’il avait une grande famille à aider. L’artiste est en effet père de six enfants, de cinq mères différentes. Christopher Caffarone, le procureur, a cependant souligné que de nombreuses personnes ont souffert pendant la pandémie, mais « elles ne se sont pas tournées vers le commerce du poison ».

Selon son avocate, celui qui a longtemps subi des brimades, en raison de son œil perdu à la suite d’un glaucome congénital, s’est efforcé d’accepter autant de concerts que possible pour gagner de l’argent pour sa famille avant ce qu’il savait être une longue peine de prison. Mais selon la juge, « On ne peut pas échapper au fait qu’il y avait d’autres choix ». L’artiste de 31 ans, qui avait plaidé coupable, a déclaré devant la juge Joanna Seybert : « C’est mon orgueil et mon égoïsme qui m’ont mis dans cette situation aujourd’hui ».

Sujets liés