Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
GESTIONNicolas Cage a bien accepté de faire des navets pour payer ses dettes

Nicolas Cage confirme avoir accepté de faire des navets pour payer ses dettes

GESTION
L’acteur a fini par effacer son ardoise auprès du fisc en 2022
Nicolas Cage a bien accepté de faire des navets pour payer ses dettes
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Nicolas Cage l’avoue, s’il a enchaîné les navets durant tant d’années, c’était pour rembourser ses dettes. Pour autant, l’acteur qui sera très bientôt à l’affiche de Renfield, n’a pas honte d’avoir accepté des rôles de seconde zone. Pour lui, l’important était avant tout de travailler.

« Le travail a toujours été mon ange gardien. Ce n’était peut-être pas un travail de premier ordre, mais c’était quand même du travail », a-t-il expliqué lors d’un entretien accordé à 60 Minutes. « Même si le film est minable, ils savent que je ne fais pas n’importe quoi, que je me sens concerné à chaque fois. »

Un nouveau départ

C’est au milieu des années 2000 que Nicolas Cage s’est retrouvé ruiné dans le sillage de la crise des subprimes. Or, il devait au fisc américain la bagatelle de six millions de dollars. « J’avais trop investi dans l’immobilier. Le marché s’est effondré et je n’ai pas pu en sortir à temps », a expliqué l’acteur qui est finalement parvenu à effacer son ardoise en 2022.

Reste à savoir si Nicolas Cage aura appris de sa leçon, où s’il va reprendre ses mauvaises habitudes. Car si le krach boursier de 2007 l’avait fait plonger, on ne peut pas dire que son train de vie l’avait beaucoup aidé. L’acteur avait dilapidé une fortune estimée à 150 millions de dollars en villas, châteaux, îles désertes, comics de collection, animaux exotiques et autres fossiles de dinosaure !

Sujets liés