Michael J. Fox explique pourquoi il s’est tourné vers l’alcool pour faire face à la maladie de Parkinson

Documentaire L’acteur se confie dans un nouveau documentaire qui a été présenté au festival de Sundance

20 Minutes avec agences
L'acteur Michael J. Fox et son épouse, Tracy Pollan
L'acteur Michael J. Fox et son épouse, Tracy Pollan — Adam Nemser/startraksphoto.com/Cover Images

Quand Michael J. Fox a découvert qu’il était atteint de la maladie de Parkinson en 1991, il y avait déjà un moment qu’il tentait de faire fi des premiers symptômes à grand renfort d’alcool. Et comme il le confie dans un documentaire intitulé Still : A Michael J. Fox Movie, ce n’est pas le diagnostic qui l’a fait freiner sur la bouteille par la suite.



« Je ne savais pas ce qui m’arrivait. Je ne savais pas ce qui m’attendait. Alors qu’est-ce que ça faisait si je me sifflais quatre verres de vin et peut-être un shot ? », explique-t-il dans ce film tout juste présenté au festival de Sundance. « J’étais définitivement un alcoolique. Mais ça fait 30 ans que je n’ai pas bu une goutte. »

De toute façon, l’alcool n’était qu’une des stratégies trouvées par la star de Retour vers le Futur pour gérer les symptômes de la maladie alors qu’il travaillait encore.

Comme des Smarties

De son propre aveu, Michael J. Fox gobait des pilules de dopamine « comme des Smarties » afin de calmer ses symptômes lorsqu’il était en tournage. « Je ne prenais pas ces pilules pour le réconfort ou pour leur valeur thérapeutique. C’était pour une seule raison : me cacher », poursuit-il dans un extrait diffusé par USA Today. « Je suis devenu un virtuose de la prise de médicaments, comme ça j’avais la montée exactement au bon moment et au bon endroit. »

Still : A Michael J. Fox Movie arrivera sur Apple TV+ plus tard dans l’année.