20 Minutes : Actualités et infos en direct
VIOLENCES FAITES AUX FEMMESMegan Thee Stallion témoigne au tribunal contre Tory Lanez

Megan Thee Stallion raconte sous serment comment Tory Lanez lui a tiré dessus

VIOLENCES FAITES AUX FEMMESLe rappeur, de son vrai nom Daystar Peterson, est jugé pour détention illégale d'une arme à feu et agression
La rappeuse Megan Thee Stallion
La rappeuse Megan Thee Stallion - Jennifer Graylock/INSTARimages/Cover Images / Cover Images
Caroline Madjar (Cover Media)

Caroline Madjar (Cover Media)

L’affaire qui oppose le procureur de Los Angeles à Tory Lanez est jugée en ce moment. Hier, c’était au tour de Megan Thee Stallion de s’installer à la barre. Le témoignage de la rappeuse est crucial dans ce procès puisque l’accusé, Daystar Peterson de son vrai nom, comparaît pour lui avoir tiré dans le pied.



Les charges retenues contre Tory Lanez sont, entre autres, détention illégale d'une arme à feu et agression. La chanteuse, dont le vrai nom est Megan Jovon Ruth Pete, a donc raconté le déroulé des événements qui l’ont menée d’une soirée à Hollywood Hills, organisée par Kylie Jenner, aux urgences les plus proches.

« Danse, sal*pe »

Megan Thee Stallion a confirmé s’être disputée avec Tory Lanez car elle voulait quitter la soirée. Les choses se sont envenimées dans la voiture où ils étaient installés, ainsi que le garde du corps du chanteur et l’amie de la rappeuse, Kelsey Nicole Harris. Tory Lanez aurait alors reproché à sa consœur de cacher à son amie qu’ils avaient des relations sexuelles alors que cette dernière avait un « crush » sur lui.

Les insultes auraient ensuite fusé, Megan Thee Stallion demandant à descendre du véhicule. Alors qu’elle s’éloignait, Tory Lanez lui aurait dit « danse, sal*pe » tout en lui tirant dessus, la blessant au pied.

« Je suis choquée. J’ai peur. J’entends les coups de feu au loin et je n’arrive pas à croire qu’il me tire dessus », témoigne Megan Thee Stallion, comme le rapporte le LA Times.

Elle est ensuite retournée dans la voiture pour tenter d’arrêter l’hémorragie avant d’être prise en charge par les secours.

Misogynie et violence

Megan Thee Stallion n’a pas tout de suite dénoncé son collègue aux autorités, ce qu’elle regrette aujourd’hui, et c’est sur ce point – comme souvent dans les affaires de violences faites aux femmes – que la défense s’est jeté pour essayer de démolir son témoignage.

La chanteuse de Hot Girl Summer a rappelé que l’incident s’est produit en juillet 2020, soit en plein mouvement Black Lives Matter à la suite du décès de George Floyd en mai de cette année. Elle a affirmé qu’elle n’avait, à l’époque, pas confiance dans la police. « J’avais l’impression que si je disais "Cet homme m’a tiré dessus", on me tirerait dessus d’abord et on me poserait des questions ensuite », détaille-t-elle, ajoutant que « dans la communauté noire, collaborer avec la police n’est pas accepté ».

Par ailleurs, elle était « gênée » de devoir dévoiler sa relation avec l’accusé. « Comment avais-je pu partager mon corps avec la personne qui allait me tirer dessus ? », questionne-t-elle.

Selon l’avocat de Tory Lanez, son client n’a pas tiré avec l’arme. Ce serait son amie – avec qui elle n’a plus de contact depuis l’incident – qui serait l’auteure des coups de feu, « jalouse » de la relation intime qu’elle venait de découvrir.

Cette affaire relance une nouvelle fois la place des femmes et les violences auxquelles elles font face dans la société, mais aussi dans le milieu du hip-hop. Tory Lanez, qui clame son innocence, a obtenu le soutien de certains de ses pairs, dont Drake.

Megan Thee Stallion est seule avec le silence glacial de l’industrie.

« Toute cette histoire n’est pas à propos d’une fusillade. Il s’agit uniquement d’avec qui j’ai couché. Quand les gens disent que Megan Thee Stallion s’est fait tirer dessus, tous les titres de presse parlent du "procès de Megan Thee Stallion". Mais ce n’est pas moi qui suis jugée ! », a-t-elle martelé, à raison, à la barre.

Tory Lanez risque vingt-deux ans de prison.

Sujets liés