Cinq femmes portent plainte pour agression sexuelle contre Bill Cosby

VIOL Les plaignantes ont pu contourner le délai de prescription grâce à l’Adult Survivors Act de l’Etat de New York

20 Minutes avec agences
L'acteur Bill Cosby
L'acteur Bill Cosby — William T Wade Jr/startraksphoto.com

Bill Cosby, la chaîne NBC et la société de production du Cosby Show font l’objet d’une plainte de cinq femmes qui affirment toutes avoir subi des violences sexuelles du showman. Les entreprises sont accusées de « négligence » pour avoir laissé faire l’animateur ou avoir « fermé les yeux ». Elles auraient « facilité l’agression sexuelle », indique la plainte.

Selon Variety, concernant quatre des plaignantes - Lili Bernard, Eden Tirl, Jewel Gittens et Jennifer Thompson - les faits remontent à la fin des années 1980 et au début des années 1990, quand la star était à l’apogée de sa renommée sur NBC. Elles avaient déjà poursuivi Bill Cosby en justice. Elles font état d’agressions sexuelles alors qu’elles auraient été droguées ou dans le cadre professionnel. La cinquième plainte émane de Cindra Ladd, ex-directrice à Hollywood, qui accuse Bill Cosby de l’avoir violée en 1969.

Levée de la prescription

Les cinq accusatrices se sont tournées vers le tribunal de New York en se basant sur le l’Adult Survivors Act. Cette procédure, adoptée en novembre et pour une durée d’un an, permet à des personnes qui étaient déjà adultes au moment des faits de porter plainte sans prendre en compte le délai de prescription habituel. Leur plainte est un document de 34 pages, qui, en plus des violences sexuelles exposées, fait aussi état « d’abus de pouvoir ». L’acteur aurait usé de « sa renommée et son prestige » pour asseoir son pouvoir « d’une manière néfaste et horrible », comme l’indique CNN.

Frivolité et argent

La réponse du porte-parole de Bill Cosby, Andrew Wyatt, consiste à parler des plaignantes comme d'un « défilé d’accusatrices » qui s’était déjà manifesté entre 2014 et 2016. Pour lui, cette nouvelle démarche est « frivole ». « Comme nous l’avons toujours déclaré, et maintenant l’Amérique peut le voir, il ne s’agit pas de justice pour les victimes d’agressions sexuelles présumées, il s’agit d’ARGENT. (...) Bill Cosby continue de nier avec véhémence toutes les allégations portées contre lui et a hâte de se défendre devant les tribunaux », a précisé le porte-parole de la star déchue.

Alors qu’il avait été condamné en Pennsylvanie en avril 2018 pour agression sexuelle criminelle, Bill Cosby, qui a aujourd’hui 85 ans, a été libéré. Sa condamnation a en effet été annulée par la Cour suprême de l’État. Il avait passé près de trois ans en prison. Cette année, il a été condamné par un jury californien à payer 500.000 dollars à une femme qui a porté plainte contre lui pour viol alors qu’elle était adolescente. Bill Cosby a été débouté alors qu'Andrew Wyatt demandait un nouveau procès.