Bruce Lee serait mort d’avoir bu trop d’eau, selon des scientifiques

ETUDE Jusque-là, le décès prématuré de la star du cinéma d’arts martiaux avait été relié à sa consommation d’antidouleurs

20 Minutes avec agences
L'acteur Bruce Lee
L'acteur Bruce Lee — PictureLux / Starface

La mort tragique de Bruce Lee pourrait avoir été causée par sa consommation excessive… d’eau ! C’est en tout cas le postulat avancé par une récente étude publiée dans la revue Clinical Kidney Journal. Jusqu’à maintenant, on pensait que l’œdème cérébral qui a provoqué la mort de la star du cinéma d’arts martiaux en 1973 - alors qu’il n’avait que 32 ans - était lié à sa consommation d’antidouleurs.


Pourtant, à en croire cette nouvelle étude, l’acteur aurait été victime d’hyponatrémie, un trouble électrolytique qui se traduit par un excès d’eau par rapport au taux de sodium corporel total.

« En d’autres termes, nous avançons que l’incapacité des reins de Bruce Lee à évacuer l’eau l’a tué », affirment les scientifiques. « En résumé, Bruce Lee cumulait les facteurs de risque prédisposant à une hyponatrémie. »

« Pareil à l’eau »

En effet, toujours d’après cette étude, l’hygiène de vie de Bruce Lee a pu précipiter sa mort. Non seulement le maître en kung-fu consommait énormément de jus de fruits et de boissons protéinées, mais il fumait aussi beaucoup de marijuana, ce qui lui donnait d’autant plus soif.

Quoi qu’il en soit, ce postulat ne manque pas de jeter une lumière teintée d’ironie sur la mort de Bruce Lee quand on sait que l’un des préceptes spirituels favoris était : « Vide ton esprit ; sois sans forme, pareil à l’eau ».