James Cameron annonce qu’« Avatar 3 » pourrait clore la franchise si le succès n’est pas au rendez-vous

SAGA La rentabilité de « La Voie de l’Eau » décidera de la suite

20 Minutes avec agences
Le réalisateur James Cameron
Le réalisateur James Cameron — Faye Sadou/Media Punch/INSTARimages.com

James Cameron doit se rendre à l’évidence : rien ne garantit qu’il pourra emmener la franchise Avatar jusqu’au bout. Un avertissement fait par le cinéaste à quelques semaines de l’arrivée en salle de La Voie de l’Eau, étant entendu que la rentabilité du film décidera irrémédiablement de l’avenir de la franchise.



« Dans trois mois, le marché pourrait nous dire que nous sommes cuits, ou que nous pouvons être semi-cuits, a-t-il confié à Total Film. Ce qui reviendrait à : "O.K., allons au bout de l’histoire dans le troisième film au lieu de continuer à l’infini" si ce n’est pas rentable. »

Car si le troisième opus de la saga est d’ores et déjà prêt, les studios pourraient très bien décider d’enterrer les deux films restants qui n’ont pas encore été tournés. Et James Cameron sait très bien qu’il joue là un coup de poker : Avatar 2 va-t-il être le film qui ramènera le public dans les salles ?

Un monde différent

« Nous sommes désormais dans un monde différent que celui dans lequel j’ai écrit ce truc. Il s’agit de deux uppercuts successifs - la pandémie et le streaming, a analysé James Cameron. Ou alors, à l’inverse, nous allons rappeler aux gens ce que ça veut dire d’aller au cinéma. »

A ce titre, le réalisateur, qui a toujours su faire de ses métrages des événements, est sûr de la qualité de ce qu’il propose. Mais l’équation comporte néanmoins une inconnue. « La question est : combien de gens en ont quelque chose à foutre aujourd’hui ? », s’interroge James Cameron.