Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
DROITS DES FEMMESMichelle Obama et Amal Clooney s’engagent contre le mariage forcé

Michelle Obama, Amal Clooney et Melinda Gates s’allient contre le mariage forcé de mineures

DROITS DES FEMMES
On estime que 12 millions de jeunes filles mineures sont mariées de force chaque année
L'ancienne First Lady Michelle Obama
L'ancienne First Lady Michelle Obama - INSTARimages.com / Cover Images
20 Minutes avec agences

20 Minutes avec agences

Michelle Obama, Amal Clooney et Melinda Gates étaient réunies à New-York mardi dernier pour aborder un sujet qui leur tient particulièrement à cœur : celui du mariage forcé des mineures. Les trois femmes d’influence ont annoncé le lancement de la campagne Get Her There, une initiative mondiale qu’elles vont mener via leurs fondations respectives.



L’objectif sera d’éduquer les jeunes femmes à travers le monde, afin de leur fournir les outils nécessaires à leur émancipation.

« Nous avons créé la campagne Get Her There afin d’inspirer chacun et chacune à s’investir dans notre travail - parce que nous savons que le monde entier en profiterait si (toutes) les femmes étaient éduquées et émancipées », a déclaré l’ex-première dame des États-Unis dans un communiqué relayé par People.

Des barrières à abattre

« C’est pourquoi je suis si reconnaissante que Melinda et Amal - deux des leaders les plus convaincantes et influentes en matière d’égalité de genre - fassent équipe avec Girls Opportunity Alliance afin d’aider à faire disparaître les barrières qui se dressent sur le chemin de chaque femme et de leur permettre de rencontrer les opportunités qu’elles méritent », a poursuivi Michelle Obama, qui a également rappelé des chiffres perturbants durant l’événement organisé en début de semaine.

En effet, près de 12 millions de femmes sont mariées de force avant l’âge de 18 ans dans le monde chaque année. En outre, une femme sur sept est mariée avant l’âge de 15 ans dans les pays dits en voie de développement ; ce qui signifie également qu’elles quittent souvent l’école définitivement.

Et Amal Clooney de se demander : « Qui sait combien de ces filles auraient pu s’investir dans la lutte contre le cancer ou bien diriger un pays ? »

Sujets liés