La productrice de James Bond raconte sa « très triste » rencontre avec Amy Winehouse

CHAGRIN La chanteuse, qui a longtemps tenté de lutter contre ses addictions, était déjà mal en point

20 Minutes avec agences
— 
La chanteuse Amy Winehouse
La chanteuse Amy Winehouse — Jen Lowery/startraksphoto.com

Lorsqu’elle a rencontré Amy Winehouse pour la première fois, Barbara Broccoli a su tout de suite qu’elle serait incapable de collaborer avec elle. La productrice de la franchise James Bond a rencontré la chanteuse en 2008, car elle cherchait un artiste pour la BO de Quantum of Solace. Mais à l’époque, la star était déjà « très fragile émotionnellement ».



« Eh bien, c’était une rencontre très, très pénible. Elle n’était pas au mieux de sa forme et j’étais vraiment de tout cœur avec elle. Elle était très fragile émotionnellement et, vous savez, vous compreniez comment elle pouvait créer un matériel aussi émouvant, parce qu’elle avait une grande profondeur de sentiments et c’était très très tragique », a-t-elle confié dans le documentaire sur la musique de Bond, intitulé The Sound of 007.

Mauvaise voix

Voir l'interprète de Back to Black dans cet état a profondément peiné Barbara Broccoli. « Quel talent incroyable, quelle voix incroyable, quelle personne incroyable elle était, mais c’était très très triste », a-t-elle ajouté.

C’est finalement Jack White et Alicia Keys qui ont interprété le générique du film de 2008. Amy Winehouse est décédée trois ans plus tard, à l’âge de 27 ans, d’une surdose accidentelle d’alcool.

Le documentaire auquel a participé Barbara Broccoli, The Sound of 007, inclut également des entretiens avec certains des interprètes de la franchise, comme Billie Eilish, qui a signé No Time to Die sur le dernier film en date. Il est disponible sur Prime Video.