« Blonde » : Ana de Armas défend ses scènes de nu dans le biopic consacré à Marilyn Monroe

NETFLIX Déconseillé au moins 18 ans, le film qui vient d’arriver sur Netflix, soulève déjà de furieux débats

20 Minutes avec agences
L'actrice Ana de Armas
L'actrice Ana de Armas — BauerGriffin/INSTARimages.com/Cover Images

Blonde, le biopic consacré à Marilyn Monroe incarnée par Ana de Armas, est arrivé mercredi sur Netflix, et il fait déjà débat. En effet, les nombreuses scènes de nudité, de sexe et de violence très crues qui parsèment cette adaptation du best-seller de Joyce Carol Oates lui ont valu d’être classée au rang des films déconseillés aux moins de 18 ans.



Toutefois, aux yeux de l’actrice qui tient le rôle principal, si ces scènes sont peut-être difficiles à regarder, elle n’a ressenti aucune gêne en les tournant, et estime qu’elles étaient nécessaires à la narration. « C’est plus difficile à regarder pour les gens que ça l’a été pour moi de les faire, parce que je comprenais ce que je faisais et que je me sentais très protégée et en sécurité », a-t-elle assuré à Entertainment Weekly.

En contrôle

Le réalisateur Andrew Dominik n’a en effet pas hésité à porter à l’écran un viol et un avortement subis par Marilyn Monroe ou encore une fellation qu’elle aurait pratiquée à l’endroit de John F. Kennedy.

« Je ne me suis pas sentie exploitée parce que j’avais le contrôle. J’ai pris cette décision. Je savais quel film je faisais. Je faisais confiance au réalisateur. Je me sentais dans un environnement sûr », a poursuivi Ana de Armas, avant de louer les services d’une coordinatrice d’intimité qui était présente sur le tournage. « Elle a été très utile. Mais je ne dirais pas que ces scènes étaient plus difficiles que d’autres. Ça faisait juste partie de l’histoire. »