Phil Collins et Genesis vendent les droits de leur catalogue musical pour 300 millions de dollars

TRANSACTION Seul Peter Gabriel n’a pas signé

20 Minutes avec agences
— 
Le chanteur Phil Collins
Le chanteur Phil Collins — INSTARimages.com

Phil Collins et Genesis ont suivi le mouvement : ils ont décidé de vendre les droits de tous leurs titres au label Concord Music Group. L’entreprise était déjà impliquée avec la formation britannique, puisqu’elle distribuait leur musique depuis 2017, mais elle s’est désormais offert le catalogue d’un des groupes les plus importants de l’histoire de la pop.



Parmi les titres mythiques de Genesis, Land of Confusion, Jesus He Knows Me, I Can’t Dance… Autant de tubes devenus des standards de la musique populaire et qui ont manifestement été jugés inestimables pour Concord Music Group. Enfin si : 300 millions de dollars, d’après le Wall Street Journal.

Presque tous

Si tous les membres « actuels » de Genesis ont donné leur accord pour vendre les titres, Phil Collins, Mike Rutherford et Tony Banks ont aussi cédé les droits sur leur travail en solo. Deux absents : l’ancien guitariste du groupe, Steve Hackett, et Peter Gabriel, leur premier chanteur et membre fondateur. Ils ne sont en effet pas inclus dans le « deal ».

De nombreux artistes ont vendu leurs titres à des fonds d’investissement au cours des 12 derniers mois, et pas des moindres : Stevie Nicks, Bob Dylan, et Bruce Springsteen, entre autres. Dans le même temps, Taylor Swift a réenregistré tous ses premiers albums afin de récupérer les droits sur ses chansons, qui avaient été vendus à Scooter Braun par son ancien label.