Les proches des victimes de Jeffrey Dahmer sont furieux contre la série de Ryan Murphy sur Netflix

TUEUR Evan Peters incarne le tueur en série condamné pour 16 meurtres sur des jeunes hommes

Caroline Madjar (Cover Media)
— 
Evan Peters dans le rôle de Jeffrey Dahmer
Evan Peters dans le rôle de Jeffrey Dahmer — Netflix
  • Jeffrey Dahmer a tué et démembré au moins 17 hommes dans le Wisconsin entre 1978 et 1991
  • Surnommé le Cannibale de Milwaukee, il a été condamné pour 16 meurtres
  • Jeffrey Dahmer est mort en prison deux ans après son incarcération, en 1994, tué par un codétenu

Si les tueurs fascinent l’industrie du film, les proches des victimes ont du mal à y voir un quelconque divertissement. C’est ce qu’ont tenu à faire savoir plusieurs personnes, qui ont connu les hommes tués par Jeffrey Dahmer, alors qu’une série lui est consacrée sur Netflix. Réalisée par Ryan Murphy, Monster : The Jeffrey Dahmer Story revient, en 10 épisodes, sur le parcours du serial killer.


Incarné par Evan Peters à l’écran, le criminel a été reconnu coupable de 16 meurtres, sur les 17 qu’on lui connaît. Arrêté en 1991 à Milwaukee dans le Wisconsin, Jeffrey Dahmer a tué et démembré ses victimes, la plupart étant des hommes de couleurs, dont certains mineurs, à partir de 1978. Il choisissait ses proies notamment dans les bars gay avant de les attirer chez lui. Parfois nécrophile et cannibale, il gardait certains membres de ses victimes en « souvenir ».

Revivre le traumatisme

Comme l’explique Scott Gunkel à la Fox, la série « ravive un certain traumatisme pour la communauté LGBT » de Milwaukee. Lui-même militant LGBT travaillant dans un bar gay de la ville, il a croisé la route du meurtrier et certaines victimes étaient des habitués de son établissement. « Ils avaient tous des familles. C’est malheureux qu’ils aient en permanence ces nouveaux films et séries qui sortent. C’est difficile de tourner la page », ajoute-t-il.

C’est ce que confirme le cousin d’Errol Lindsey, l’un des hommes assassinés, alors que le témoignage de Rita Isbell fait le buzz sur la Toile. La sœur de la victime avait perdu son sang-froid face à Jeffrey Dahmer lors du procès, une scène recréée dans la série.

« Je sais que les true crime cartonnent en ce moment, mais si les victimes vous intéressent, ma famille (Isbell) est en colère contre cette série. Ça fait revivre le traumatisme encore et encore, et pour quoi ? De combien de films/séries/documentaires avons-nous besoin ? », a-t-il déclaré sur Twitter.

Penser aux victimes

Les crimes de Jeffrey Dahmer et sa vie ont été transposés à l’écran de nombreuses fois, notamment dans Dahmer, un film de 2002 avec Jeremy Renner dans le rôle-titre, ou encore My Friend Dahmer en 2017, avec Anne Heche incarnant la mère du meurtrier. Plusieurs livres ont également été écrits sur le serial killer.

Comme le rappelle l’acteur Shaun J. Brown, qui interprète Tracy Edwards, la victime ayant réussi à échapper à Jeffrey Dahmer, dans la série Netflix : « Je ne suis pas naïf sur le fait que les meurtres et les true crime font sensation. Cependant, je vous demande, quand vous regarderez la série, de vous souvenir que ces hommes étaient des fils, des meilleurs amis, des cousins, des oncles, avec des rêves, des espoirs et des buts qu’ils n’ont pu concrétiser. »