Le récap’
de la journée

Kanye West affirme que son catalogue musical a été mis en vente sans son accord par Sony

musique
Une situation qui n’est pas sans rappeler celle de Taylor Swift
Kanye West makes a statement to the media as he meets with United States President Donald J. Trump and Jim Brown in the Oval Office of the White House in Washington, DC on Thursday, October 11, 2018.
Credit: Ron Sachs / CNP

Where: Washington, District of Columbia, United States
When: 11 Oct 2018
Credit: Ron Sachs/picture-alliance/Cover Images
Kanye West makes a statement to the media as he meets with United States President Donald J. Trump and Jim Brown in the Oval Office of the White House in Washington, DC on Thursday, October 11, 2018. Credit: Ron Sachs / CNP Where: Washington, District of Columbia, United States When: 11 Oct 2018 Credit: Ron Sachs/picture-alliance/Cover Images
cmadjar
cmadjar

Si le catalogue de Kanye West a été mis aux enchères, le principal intéressé assure que ce n’est certainement pas avec son accord. Récemment, des rumeurs ont commencé à circuler selon lesquelles l’artiste se serait mis à la recherche d’acheteurs potentiels pour les droits d’exploitation de sa discographie. Un catalogue qui, d’après Billboard, lui rapporterait 5 millions de dollars par an, et qu’il serait prêt à céder pour 35 fois cette somme, soit 175 millions de dollars.

Mais dans une récente Story Instagram, Ye a formellement nié avoir mis son œuvre en vente. « Juste comme Taylor Swift, mon catalogue est mis en vente sans que je sois au courant », a-t-il déploré.

Ferrer le poisson

Effectivement, on se souvient que Taylor Swift avait vu son catalogue être vendu par son ancien label à Scooter Braun sans son accord, poussant la pop star à se lancer dans le réenregistrement de ses premiers albums afin de récupérer ses droits. Difficile de dire si Sony Music Publishing, actuel propriétaire du catalogue de Kanye West, veut faire de même.

Toutefois, le prix exorbitant colporté par les rumeurs laisse penser qu’il s’agit d’une fake news, ou alors d’une tentative un tantinet grossière de ferrer le poisson tandis qu’une frénésie d’achat de catalogues musicaux a saisi les fonds d’investissement depuis plusieurs mois.


Le direct

People


Partenaires