Jennifer Aniston ne dit pas non au Botox... Le mari de Sandra Bullock photographié en Nazi...

PEOPLE Toute l'actualité des stars, c'est par ici...

B.D.

— 

L'actrice Jennifer Aniston lors de la cérémonie des 67e Golden Globe, à Beverly Hills, le 17 janvier 2010.
L'actrice Jennifer Aniston lors de la cérémonie des 67e Golden Globe, à Beverly Hills, le 17 janvier 2010. — MARCOCCHI GIULIO/SIPA

Jeudi 1er avril

Elle dit oui au Botox

Pas qu’elle en ait besoin pour le moment, mais Jennifer Aniston ne dirait pas non au Botox. «Je pourrais y passer», a-t-elle confié au Harper's Bazaar. «Mes rides se creusent un peu plus chaque jour», a affirmé la star de 41 ans. Mais pas trop non plus. C’est un équilibre à trouver, comme pour l’alimentation, estime-t-elle: «Je mange très équilibré et je fais du sport, mais je ne me prive pas quand j’en ai envie. Je ne meurs pas de faim, et on ne me supprimera jamais mon café ou mon verre de vin. Ça me déprimerait.»

10 millions de raisons de se taire

L’une des maîtresses de Tiger Woods, Rachel Uchitel, aurait réussi a lui faire signer un chèque de 10 millions de dollars (plus de 7,4 millions d’euros), selon TMZ. Le site affirme que le golfeur avait tellement peur de ce que la jeune femme pouvait révéler qu’il a dit oui à tout. En échange, Rachel Uchitel a signé un contrat en béton armé lui interdisant de dévoiler ne serait-ce que la couleur du caleçon de Tiger. En voilà un qui ne veut vraiment pas que ses performances soient ébruitées…

Une Desperate 2.0

La belle Teri Hatcher est la digne héritière de Gwyneth Paltrow, Internettement parlant. Après sa consoeur britannique et son site culinaire-mode-tendences, la Desperate Housewife lance un site Web «à destination des femmes modernes», où elle dispensera ses petits conseils beauté, sport, cuisine, et éducation. Ses conseils pour draguer le beau plombier aussi?

La photo qui fait fureur

La rumeur disait que sa maîtresse, Michelle McGee, était une partisane du «white power». Grâce à une photo, prise en 2004 et publiée cette semaine par US Weekly, on sait désormais que le mari de Sandra Bullock, Jesse James, peut ressembler à Adolf Hitler. Il a été photographié avec une casquette de soldat allemand, mimant la moustache du dictateur avec une main, et tendant le bras droit en imitant salut nazi. Mais Jesse James ne serait pas un néo-Nazi, selon ses proches: «Le père de sa belle-mère est mort dans les camps. Ils en ont beaucoup parlé durant son adolescence.» Un autre proche a indiqué: «La casquette lui a été donnée par son parrain. En posséder une ne fait pas de lui un Nazi.»