Le médecin de Michael Jackson inculpé d'homicide involontaire

PEOPLE Conrad Murray a choisi de plaider non coupable

B.D.

— 

Conrad Murray, le médecin qui a administré une dose mortelle de Propofol à Michael Jackson, lors d'une audience pour le versement d'une pension alimentaire familiale dans un tribunal de Las Vegas, le 16 novembre 2009.
Conrad Murray, le médecin qui a administré une dose mortelle de Propofol à Michael Jackson, lors d'une audience pour le versement d'une pension alimentaire familiale dans un tribunal de Las Vegas, le 16 novembre 2009. — Isaac Brekken/AP/SIPA
Dernière info (23h00): Inculpé d'homicide involontaire, Conrad Murray a plaidé non coupable.

Il s'est toujours dit innocent. Il l'a répété devant la cour. Conrad Murray, le dernier médecin de Michael Jackson, a plaidé non coupable, ce lundi. A la mi-journée, il avait officiellement été inculpé d'homicide involontaire et risque jusqu'à 4 ans de prison.

La caution a été fixée à 75.000 dollars par le juge Keith Schwartz, qui a fixé une nouvelle audience au 5 avril.  Le juge a également retiré à Conrad Murray son droit d'exercer. «Je ne veux pas que vous prescriviez de calmants à quiconque», a déclaré le juge Schwartz à l'adresse du praticien.

Crainte pour la sécurité du médecin


Une source policière a indiqué au site qu’une vingtaine d’officiers du bureau du shérif, pour sécuriser les lieux, éviter tout mouvement de foule, et assurer la protection du Dr Murray. Le shérif craint en effet que des fans du King of pop tentent de venger leur idole.

Michael Jackson est mort le 25 juin à l'âge de 50 ans à Los Angeles, des suite d'une surdose de médicaments et d'une intoxication au puissant anesthésiant propofol. Le docteur Murray a toujours reconnu qu'il avait administré le propofol à Michael Jackson, un peu avant sa mort. Mais selon lui, c'était à la demande insistante du «roi de la pop», qui l'utilisait comme somnifère.