Le PDG de Skyrock de nouveau reconnu coupable de corruption de mineure

JUSTICE La cour d'appel confirme les conclusions de la première instance tout en allégeant sa peine...

Avec agence

— 

MEIGNEUX/SIPA

Une décision de consensus? Vendredi, la cour d’appel de Paris a confirmé la culpabilité du fondateur et PDG de Skyrock Pierre Bellanger, reconnu coupable de corruption de mineure en novembre 2008, tout en allégeant sa peine.
 
Cassation?
 
En première instance, le fondateur de Skyrock, une radio exclusivement dédiée aux jeunes, avait été condamné à 4 ans d'emprisonnement dont 3 ans avec sursis et 15.000 euros d'amende. Vendredi, la cour d'appel de Paris l’a condamné à 3 ans de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende. Il échappe donc à la prison ferme. Présent au délibéré, Pierre Bellanger, 51 ans, s'est refusé à tout commentaire.
 
«Soulagé» que la cour ait infirmé la peine de prison ferme, son avocat, Me William Bourdon, a annoncé que son client réfléchissait à former un pourvoi en cassation. Le dossier contiendrait selon lui tous les éléments favorables à une relaxe.
 
Du côté de la partie civile, on se disait «satisfait» que la déclaration de culpabilité ait été confirmée. L'accusation reprochait à l'homme de radio d'avoir «favorisé la corruption» de Laeticia, 17 ans au moment des faits, «en l'initiant à diverses formes de sexualité, notamment de groupe, homosexuelle ou sado-masochiste, y compris avec la participation de sa soeur aînée».
 
Vie en groupe

 
Le PDG de Skyrock a toujours nié les faits, affirmant que Laetitia était consentante et refusant le rôle de «gourou» que lui prête l'accusation. Pierre Bellanger et l'adolescente s'étaient rencontrés fin 1999, par l'intermédiaire de la soeur de Laetitia, Emmanuelle, 19 ans, qui vivait avec le fondateur de Skyrock et deux autres femmes dans un appartement parisien.
 
En première instance, Laetitia avait expliqué avoir accepté de lui offrir sa virginité car elle était «subjuguée», «fascinée» par lui. Elle était alors devenue membre d'un groupe au mode de vie très particulier, avec veillées spirituelles, jeûnes, relations sexuelles parfois multiples et obligation d'écrire un journal intime très codifié contrôlé régulièrement par le «maître», en l'occurrence Pierre Bellanger. Laetitia avait porté plainte trois ans après les faits en estimant avoir été «manipulée» et «humiliée».
 
Pierre Bellanger fut l'un des pionniers des radios libres. Il dirige depuis plus de 20 ans la turbulente radio Skyrock, écoutée des jeunes et première plate-forme de blogs en Europe. La station rassemble 3,8 millions d'auditeurs. C'est la deuxième radio musicale, axée principalement sur le rap, derrière NRJ.