La fille de Billy Joel n'a pas vraiment voulu se suicider

PEOPLE Il s'agirait plus d'un «appel à laide» que d'une véritable intention de se faire du mal...

B.D.

— 

Le chanteur Billy Joel et sa fille Alexa Ray Joel lors d'un concert à New York en mai 2008
Le chanteur Billy Joel et sa fille Alexa Ray Joel lors d'un concert à New York en mai 2008 — Keith Bedford / Reuters
Alexa Ray Joel va mieux, et remercie tous ceux qui lui ont «prodigué amour et soutien», après sa tentative de suicide samedi. La fille de Billy Joel et du top-modèle Christie Brinkley «va beaucoup mieux. Elle passe du temps en famille, en espérant se remettre très vite», a indiqué son agent.

Selon les informations du New York Post, la jeune femme de 23 ans a tenté de mettre fin à ses jours, samedi dernier, en avalant huit comprimés de Traumeel, un anti-inflammatoire homéopathique, qui n'aurait pas pu la tuer. Elle a ensuite appelé police secours, indiquant à l'opérateur: «J'ai pris des médicaments. Je veux mourir.» Les pompiers sont intervenus, et l'ont transportée à l'hôpital St. Vincent, situé dans Greenwich Village, à New York.

Appel à l'aide


Alexa Ray Joel a pu sortir de l'hôpital samedi dans la soirée, et a passé la fin du week-end avec ses parents. Ils n'ont pas souhaité dire si leur fille aurait à subir une évaluation psychiatrique. Plusieurs sources ont indiqué au Post qu'il y avait encore beaucoup de comprimés dans la bouteille utilisée, et qu'il s'agirait plus d'un «appel à l'aide» que d'une véritable intention de se faire du mal.

Des proches ont indiqué que la jeune femme n'arrivait pas à supporter la séparation d'avec son petit ami, Jimmy Riot.