Peter Doherty s'excuse pour avoir chanté l'hymne nazi

PEOPLE Il «n'était pas au courant de la controverse qui entoure l'hymne national allemand»...

Avec agence

— 

Le chanteur anglais Pete Doherty, passager d'un train Eurostar qui a mis plus de sept heures dans la nuit de jeudi à vendredi à relier Londres et Paris, n'a pas pu donner son concert au Grand Rex à Paris, a indiqué la salle à l'AFP.
Le chanteur anglais Pete Doherty, passager d'un train Eurostar qui a mis plus de sept heures dans la nuit de jeudi à vendredi à relier Londres et Paris, n'a pas pu donner son concert au Grand Rex à Paris, a indiqué la salle à l'AFP. — Henning Kaiser DDP/AFP/Archives

Pete Doherty a dû sécher ses cours d’histoire, plus jeune. Mardi, le chanteur britannique a présenté ses excuses pour avoir entonné en Allemagne «Deutschland, Deutschland über alles», le début de l'hymne allemand récupéré par les nazis.
 
Une énorme bourde qui lui a valu huées et sortie précipitée, son concert de samedi ayant été écourté. «Pete voulait célébrer sa présence à Munich en fusionnant avec la foule, comme il essaie de le faire n'importe où il va», a expliqué une porte-parole, citée par les organisateurs du festival de rock de Munich (sud) où le chanteur s'est produit samedi. Et d’ajouter: «Il n'était pas au courant de la controverse qui entoure l'hymne national allemand et présente des excuses profondes s'il a offensé» certaines personnes.
 
«Descendant juif»
 
Pour sa défense, la porte-parole a même affirmé que Pete Doherty est un «descendant juif» qui «a lutté contre le racisme et le fascisme avec nombre d'organisations dont la Love Music Hate Racism. Il se sent très concerné par ce problème».
 
«Chant des Allemands», l'hymne national de l'Allemagne, commence par «Deutschland, Deutschland über alles» (L'Allemagne au dessus de tout), ce que les nazis n'ont pas manqué d'exploiter. Si cette strophe n'est pas interdite officiellement, elle n'est plus chantée depuis la Seconde Guerre mondiale. C’est le troisième couplet du «Chant des Allemands» qui a finalement été adopté comme hymne national après la guerre.