Un concert de critiques

Clémence Millet

— 

Britney devrait peut-être se mettre à genoux pour retenir ses fans.
Britney devrait peut-être se mettre à genoux pour retenir ses fans. — REX / SIPA

Ce n'est un secret pour personne, les concerts de Britney Spears

sont des play-back

qui laissent à la chanteuse le soin de se déhancher en toute liberté. Celui qu'elle a donné à Perth, en Australie, vendredi dernier témoigne une fois de plus du peu d'effort vocal déployé. Les médias australiens ont ainsi rapporté que des fans avaient quitté la salle au bout de trois chansons, dépités par la médiocrité du show.

Depuis ce vent magistral reçu de l'autre hémisphère, Britney est « très en colère », affirme son agent Paul Dainty. Normal, les critiques virulentes assassinent la première performance de la chanteuse américaine alors qu'elle doit encore donner quinze concerts dans le pays, notamment à Melbourne et à Sydney. Lancé en mars dernier à La Nouvelle-Orléans, son « Circus Tour » est en passe de devenir le « Media Circus ». Cela n'augure rien de bon pour le moral des troupes. « Les gens peuvent critiquer s'il y a eu quelque chose de raté - c'est une chose dont nous devons nous accommoder -, mais dire que les gens étaient déçus du concert est une totale élucubration », a conclu son agent. Cause toujours... W