Nouvelle demande de liberté provisoire pour Polanski

PEOPLE Cette fois, elle devrait offrir des garanties selon lesquelles le cinéaste ne pourra pas fuir...

Avec agence

— 

Roman Polanski le 19 février 2009 à Potsdam.
Roman Polanski le 19 février 2009 à Potsdam. — H. HANSCHKE

Les avocats de Roman Polanski vont déposer une nouvelle demande de liberté provisoire, après le refus du ministère suisse de la Justice de libérer le cinéaste. La demande sera déposée lundi alors que le réalisateur est détenu en Suisse depuis le 26 septembre sur mandat d'extradition américain pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure âgée de 13 ans en 1977.

>> Roman Polanski, questions autour d'une extradition

Cette nouvelle demande va comprendre «des garanties adéquates», visant à convaincre le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone à accepter de libérer provisoirement Roman Polanski, a dit Me Hervé Temime, son avocat.

Risques de fuite

Vendredi, le ministère de la Justice suisse a refusé une précédente demande de liberté provisoire, en raison d'un «risque de fuite (...) élevé» du cinéaste. En outre, un porte-parole du ministère a expliqué à l'AFP que cette demande comprenait une caution «élevée mais pas liquide», qui n'aurait donc pas pu être saisie en cas de fuite.

Le 20 octobre, ce même tribunal avait rejeté une autre demande de mise en liberté provisoire du cinéaste, également en raison des risques «élevés» de fuite du réalisateur.