Laeticia Hallyday: «L'infidélité de mon mari a presque été une chance»

PEOPLE La jeune femme s'exprime sur sa vie avec Johnny...

S. C.
— 
 
  — BENAROCH/SIPA

C’est la maladie de son mari Johnny Hallyday qui l’a poussée à sortir du silence. Laeticia Hallyday s’exprime jeudi dans Paris Match, dans un grand entretien.
 
Cancer
 
Et pour parler de la maladie de son mari, opéré cet été, elle rappelle le contexte dans lequel son hospitalisation a eu lieu. «Michael Jackson disparaît et les assurances s’affolent. Elles réclament un check-up complet avant la tournée d’hiver. Rien d’anormal à cela quand on sait les sommes colossales engagées sur de tels spectacles», explique-t-elle avant de confirmer le diagnostic, un temps passé sous silence. «Bref, Johnny va chez le médecin, confiant. Et on apprend qu’il a un cancer du côlon. Il faut opérer sans attendre.»
 
Le chanteur est opéré en août et révèle la vérité sur sa mystérieuse hospitalisation, fin septembre. «Aujourd’hui, tout va bien. Le cauchemar est terminé. Pas de métastase. Pas de chimio ni de rayons», confie encore Laeticia Hallyday qui affirme que «la tumeur a été retirée à temps».
 
Divorce
 
La jeune femme tient aussi à taire les rumeurs de divorce qui circulent au sujet du couple. «Nos chemins parfois nous séparent, c’est vrai, mais ce n’est pas pour autant que nous ne sommes plus ensemble», affirme-t-elle, soulignant que tout est une question d’organisation. «Ça n’est pas toujours simple avec un mari possessif et très exclusif… Mais on y arrive. Je vous le dit donc très clairement: non, nous ne divorçons pas.»
 
Car pour Laeticia Hallyday, sa rencontre avec le chanteur a été décisive. «Mon adolescence m’a souvent échappé. J’ai souffert d’anorexie. Refuser de manger et de boire, c’est une sorte de suicide, lâche-t-elle dans une rare confidence sur elle-même. Et puis il y a eu… lui!»
 
La jeune femme ne le cache pas, elle a été trompée. «L’infidélité de mon mari, il y a quelques années, a presque été une chance, confie-t-elle. Je ne me suis jamais autant remise en question qu’à ce moment-là. J’ai pris conscience qu’il y avait une faille dans mon couple et, plutôt que d’accabler l’autre, j’ai cherché où était ma part de responsabilité.» Une recette apparemment gagnante.