Un an de rab pour Lindsay Lohan

PEOPLE La starlette a violé les termes de sa libération conditionnelle...

B.D.
— 
L'actrice et designer Lindsay Lohan à la fin du défilé Ungaro lors de la Fashion week à Paris, le 4 octobre 2009.
L'actrice et designer Lindsay Lohan à la fin du défilé Ungaro lors de la Fashion week à Paris, le 4 octobre 2009. — ENHAMOU LAURENT/SIPA

Un an de plus. Lindsay Lohan aurait mieux fait d’être assidue aux cours de sensibilisation aux dangers de l’alcool auxquels le tribunal de Beverly Hills l’avait astreinte il y a deux ans.


Vendredi, l’actrice a écopé d’une année supplémentaire de probation pour terminer le programme de sensibilisation aux dangers de l’alcool qu'elle n'a pas respecté. Son avocat a plaidé l’agenda surchargé de la starlette, expliquant qu’avec un tel emploi du temps elle n’avait pu que suivre la moitié des cours en question.

Si elle persévère, ce sera la prison


L’actrice a, cette fois-ci, évité la prison mais risque d’y faire un petit séjour si «la cour doit à nouveau se plier en quatre pour l’accommoder», a indiqué le juge.


En août 2007, elle comparaissait après avoir été prise en flagrant délit de conduite en état d’ivresse, et conduite sous l’influence de drogue. Le tribunal l’avait condamnée à 24 heures de prison, dix jours de travaux d’intérêt général, et à 36 mois de probation. Elle devait en outre se plier à un programme de sensibilisation aux dangers de l’alcool pendant 18 mois.