Et si Anna Nicole Smith avait été tuée par sa maîtresse?

PEOPLE Qui était aussi sa médecin...

A.R.

— 

La Cour suprême américaine a autorisé lundi l'ex-playmate Anna Nicole Smith à poursuivre sa bataille juridique pour revendiquer une partie de la fortune de son mari, un milliardaire texan nonagénaire décédé en 1995.
La Cour suprême américaine a autorisé lundi l'ex-playmate Anna Nicole Smith à poursuivre sa bataille juridique pour revendiquer une partie de la fortune de son mari, un milliardaire texan nonagénaire décédé en 1995. — Win McNamee AFP/Getty Images/Archives

Et si la médecin d'Anna Nicole Smith lui avait fournit des médicaments pour alimenter leur histoire d'amour? C'est la théorie avancée par l'adjointe au procureur de Los Angeles Renee Perry Rose au cours d'une audience préliminaire contre l'avocat et ex-compagnon de la star et deux médecins qui sont accusés de conspiration pour avoir fourni illégalement des médicaments à l'ancienne bimbo.

L'avocat Howard K.Stern, le docteur Khristine Eroshevitch et le docteur Sandeep Kapoor ont plaidé non coupables. Mais pour la partie adverse, «une relation sexuelle a eu lieu par le passé et s'est éventuelle poursuivie par la suite, cela a constitué la motivation au docteur Eroshevich de fournir une médication excessive à Anna Nicole Smith». Selon l'adjointe au procureur, le docteur Khristine Eroshevitch a agi «de sorte que sa patiente reste dépendante d'elle et que le docteur devienne la personne la plus importante de sa vie».