Pamela Anderson, esclavagiste des temps modernes

PEOPLE C'est ce qu'estiment les membres de Child Labor Coalition, une association de protection des enfants...

Bérénice Dubuc

— 

Pamela Anderson et Adelaide Gault lors des 6emes  Hollywood Style Awards, à Los Angeles, le 11 octobre 2009.
Pamela Anderson et Adelaide Gault lors des 6emes Hollywood Style Awards, à Los Angeles, le 11 octobre 2009. — MARCOCCHI GIULIO/SIPA

Pamela Anderson choque, mais pas seulement à cause de sa mise. Le week-end dernier, lors des Hollywood Style Awards, elle avait recruté une petite fille de 9 ans pour porter la traîne de sa robe Vivienne Westwood toute la soirée. Choquant pour le Child Labor Coalition, qui demande à parler à Adelaide Gault, la petite fille en question, pour savoir si elle avait tenu à porter la traîne sur le tapis rouge, pendant la cérémonie, et enfin en coulisses, jusqu’au départ de la star.

«Elle n’avait même pas son propre siège et a dû s’asseoir aux pieds de Pamela où les gens lui marchaient presque dessus pour monter sur scène, ont raconté des invités de la soirée, également choqués, cités dans la «Page Six» du New York Post. La petite fille était très mal à l’aise, et tirait sur la robe pour attirer l’attention de la star, mais cette dernière ne faisait que de la repousser.»

D’autres témoins racontent que, pour quitter la scène, Pamela Anderson «s’est tournée et a tapoté sa jambe en appelant «fille» comme elle l’aurait fait avec un chien. La jeune fille s’est précipitée pour attraper la traîne.»

La mère d'Adelaide, la maquilleuse des stars Sharon Gault, qui était également présente ce soir-là, affirme que sa fille était «enchantée» d'être «l'accessoire de mode» de Pamela Anderson, comme l'ont surnommée ses détracteurs.