Eric, des Musclés: «Nous jouions ensemble avec Johnny et Sardou»

INTERVIEW Eric Bouad, ancien membre des Musclés, évoque en exclusivité pour 20minutes.fr la disparition de son ami René...

Recueilli par Vincent Matalon
— 
Eric (Eric Bouad), Framboisier (Claude Chamboisier), Bernard Minet (Bernard Wantier), Remy (Remy Sarrazin) et Rene (Rene Morizur) du groupe "Les Muscles", en 1989
Eric (Eric Bouad), Framboisier (Claude Chamboisier), Bernard Minet (Bernard Wantier), Remy (Remy Sarrazin) et Rene (Rene Morizur) du groupe "Les Muscles", en 1989 — BENAROCH/SIPA
Pouvez-vous nous parler de l’homme qu’était René Morizur? Il avait l’image du discret de la bande…

C’est vrai qu’il paraissait relativement réservé, et il l’était. C’était un garçon de réflexion, qui n’hésitait pas à s’isoler pour réfléchir. C’était quelqu’un qui prenait le temps de bien façonner sa manière de concevoir les choses. Même si nous rigolions franchement, ça ne nous empêchait pas d’avoir de longues discussions posées, à propos de sujets très variés. Il était très intéressant, très cultivé.

Je retiens de lui sa quiétude, cette sérénité, aussi bien dans la vie musicale que dans la vie tout court. Il nous a montré le chemin, tout en plaisantant tout le temps: il avait toujours un bon mot de son cru.

Je veux aussi ajouter que derrière toutes ses fantaisies se cachait un très grand musicien, autant au saxophone qu’au chant. Il a accompagné de très grands noms de la musique : Gene Vincent (le compositeur de Be-Bop-A-Lula), Sylvie Vartan et nous avions déjà joué ensemble aux côtés de Johnny Hallyday et de Michel Sardou.

Quels sont vos meilleurs souvenirs à ses côtés?

Chacun des moments passés avec lui est un bon souvenir! Je me souviens particulièrement que même quand nous plaisantions tous ensemble, il surveillait l’usage de la langue. Il parlait un français châtié, et nous avons essayé de le conserver. Mais encore une fois, ça ne nous a pas empêché de nous délecter de ses bêtises. C’était vraiment un type brillant.

Allez-vous vous rendre aux obsèques?

Bien sûr. Je me suis fait remplacer dans un concert que je devais donner pour y être, Rémy (le bassiste des Musclés, ndlr) rentre du Maroc la veille également. Tous les Musclés seront là.