Les tickets pour la cérémonie d'hommage à Michael Jackson flambent au marché noir

PB, à Los Angeles

— 

Un ticket et un bracelet doré, indispensable pour rentrer dans le Staples Center pour la cérémonie d'hommage à Michael Jackson, mardi 6 juillet 2009
Un ticket et un bracelet doré, indispensable pour rentrer dans le Staples Center pour la cérémonie d'hommage à Michael Jackson, mardi 6 juillet 2009 — DR

Ce n'est pas vraiment une surprise. Avec 1,6 millions de participants à la loterie et 8.750 élus (qui ont chacun remporté 2 tickets), la cérémonie d'hommage au roi de la pop, qui se tient ce mardi à 10 heures au Staples Center (19 heures en France) n'a pas échappé au marché noir.

 

Sur les sites de petites annonces eBay et Craigslist, les prix se sont envolés: 1.000, 5.000 et jusqu'à 275.000 dollars –peu probable qu'il s'agisse d'une enchère sérieuse. Les sites font ce qu'ils peuvent pour retirer les annonces au fur et à mesure, alors que la famille de Michael Jackson a dit son opposition à un tel trafic.

 

Les organisateurs ont pris des mesures pour tenter de limiter le phénomène. Chaque vainqueur s'est rendu au Dodger Stadium lundi, muni de son permis de conduire. Deux tickets lui ont été remis, et un bracelet aussitôt attaché à son poignet. Mardi, toute personne arrivant avec un bracelet endommagé ne pourra accéder au Staples Center. En revanche, rien ne peut empêcher la revente du deuxième bracelet/ticket

 

Colère des fans

 

«Vous devriez avoir honte de chercher à faire des bénéfices sur la mort de Michael Jackson», peut-on lire sur plusieurs forums. «C'est la loi de l'offre et la demande, rien de plus Américain que cela», arguent d'autres. Légalement, la loi américaine est complexe. En Californie, la revente à un prix supérieur aux prix de vente est autorisée, à condition qu'elle ne soit pas réalisée sur les lieux de l'événement.

 

Tout n'est pas que mauvais esprit. «J'invite quiconque pourra m'emmener en voiture», offre une personne. «Jeune et jolie, je suis d'excellente compagnie», promet une autre, à la recherche d'un ticket, publiant une photo montrant un généreux décolleté.

 

La police supplie ceux qui n'ont pas de tickets de rester chez eux devant leur téléviseur. Ou de se rendre dans l'un des 88 cinémas qui rediffuseront la cérémonie en direct, sans commentaires des journalistes.