Jean-Paul Belmondo interrogé par la police

LH avec agence

— 

 Jean-Paul Belmondo et Barbara Gandolfi arrivent au concert de Johnny Hallyday le 29 juin 2009.
 Jean-Paul Belmondo et Barbara Gandolfi arrivent au concert de Johnny Hallyday le 29 juin 2009. — DELALANDE RAYMOND/SIPA

Selon RTL, la police française s’est rendue mercredi au domicile de Jean-Paul Belmondo, dans le VIème arrondissement de Paris. L’acteur a été interrogé en tant que simple témoin sur un prêt, d’un montant de 200.000 euros, qu’il avait projeté d’accorder à sa compagne belge Barbara Gandolfi. La police belge enquête depuis plusieurs mois sur des «flux financiers suspects» qui circuleraient sur les comptes en banque des sociétés du mari de la jeune femme. Ce sont les autorités belges qui ont réclamé à la police française «une entraide» dans le cadre de l’investigation. Les agents ont demandé à Jean-Paul Belmondo s’il savait à quoi devait servir l’argent, et si ce prêt était volontaire.

L'acteur n'a aucun lien avec l'affaire

Maître Michel Godest, l’avocat de l’acteur, a précisé à l’AFP que «Jean-Paul Belmondo a été entendu comme simple témoin par la justice française, à la demande d'un juge belge, dans le cadre d'une enquête ouverte depuis des années. M. Belmondo n'est pas un plaignant et n'est concerné en rien, de près ou de loin», avant d’ajouter que le fameux prêt n’avait «pas abouti».

Une jeune femme qui réussit


Barbara, âgée de 33 ans, est une business woman accomplie qui a participé à l’émission de télévision «L’île de la Tentation» sur TF1, en 2003. Elle est propriétaire de deux discothèques en Belgique à Ostende et Courtrai, et gère également une entreprise de distribution de boissons à Dubaï. Jean-Paul Belmondo l’a rencontrée en 2008, dans un restaurant cannois.