L'appel au 911 passé depuis la résidence de Michael Jackson disponible sur Internet

SANTE La polémique sur les causes de la mort du chanteur va bon train...

Catherine Fournier

— 

La résidence de Michael Jackson, à Beverly Hill où l'ambulance est venue le chercher
La résidence de Michael Jackson, à Beverly Hill où l'ambulance est venue le chercher — REUTERS/P.MCCARTEN

L'émotion est encore à son comble. Mais déjà, la mort de Michael Jackson soulève de nombreuses questions. D'après les premiers éléments, la mort de Michael Jackson n'est «pas le résultat d'un crime», a affirmé à 20minutes.fr un porte-parole de l'institut médico-légal de Los Angeles vendredi, alors que l'autopsie préliminaire s'est terminée à la mi-journée. Les premières analyses n'ont pas révélé «d'acte malveillant». Michael Jackson est-il mort des suites d'un arrêt cardiaque, comme largement évoqué, notamment par son frère Jermaine? «Tout le monde meurt quand son cœur s'arrête. Nous cherchons à en déterminer la cause», poursuit le Coroner's office. Quid de la thèse d'une overdose de demerol (un anti douleur similaire à la morphine)? «Nous n'avons aucune information à communiquer concernant des médicaments. Pour le verdict final sur la cause du décès, il faudra attendre les résultats des analyses toxicologiques qui seront disponibles dans quatre à six semaines».



L'appel au 911 rendu public
Le site TMZ.com a mis la main sur l'appel au 911 (services de secours), passé jeudi à 12h21, depuis la résidence de Michael Jackson, à Holmby Hills. On y entend un échange entre une voix masculine et un secouriste.

 

  • J'ai besoin d'une ambulance aussi vite que possible, sur Carolwood Dr

  • Quelle est l'urgence?
  • Nous avons un gentleman ici. Il ne respire pas. On a essayé du bouche à bouche (pump him) mais il ne répond pas

 

La conversation se poursuit tandis que les secours se rendent sur place. On a la confirmation que Michael Jackson n'est pas conscient et qu'un docteur (a priori son médecin personnel) est à ses côtés, essayant de le réanimer sans succès. Les secours ont mis 6 min à transporter la star à l'hôpital, où des médecins ont tenté à leur tour pendant 1 heure de le réanimer, sans succès.



Les hypothèses vont bon train. Des membres de la famille ainsi que plusieurs médias, dont «The Sun» et TMZ, évoquent la piste d'une overdose médicamenteuse.

Une injection de Demerol?

Le jour de sa mort, Michael Jackson aurait reçu chez lui une injection de Demerol, un anti-douleur, similaire à la morphine. «Sa respiration a commencé à ralentir progressivement jusqu'à ce qu'elle s'arrête totalement», raconte un proche du chanteur au tabloïd anglais. Selon CBS Radio News, le LAPD chercherait ainsi à interroger le médécin personnel de Michael Jackson, qui lui aurait injecté le produit.

L'addiction aux médicaments de Michael Jackson est largement évoquée dans la presse. Selon le site TMZ, Joe Jackson aurait même récemment tenté de faire entrer son fils en cure de désintoxication. Tarek Ben Amar, son ami et ex-manager, a qualifié vendredi sur Europe 1 de «criminels» les médecins «charlatans» qui ont profité selon lui du fait que la star était un «hypocondriaque» se bourrant de médicaments mais «sans prendre de drogue».

Médicaments et stress en vue de la tournée

Le magazine «Life & Style» affirme de son côté que la star s'était vue prescrire dans les derniers mois un cocktail de médicaments, allant du Xanax (anxiolytique) au Demerol en passant par le Zoloft (antidépresseur). A 50 ans, le roi de la Pop était visiblement très stressé par sa remontée sur scène à Londres cet été, où pas moins de 50 concerts étaient prévus. La tournée avait d'ailleurs été retardée, les organisateurs assurant que cela n'avait «rien à voir» avec la santé de la star.

Brian Oxman, l'avocat de la famille Jackson, a pour sa part confirmé que l'artiste prenait des médicaments pour se remettre en forme en vue de ce lourd programme de concerts. «Les gens de son entourage lui ont permis d'avoir accès (à des médicaments). Si vous pensez qu'il y a eu des abus dans l'affaire d'Anna Nicole Smith, ce n'était rien à côté de ce que nous avons vu dans la vie de Michael Jackson», a-t-il ajouté.

Un chemin d'auto-destruction

Brian Oxman a par ailleurs dénoncé le surmenage physique dont aurait été l'objet Michael Jackson en vue de sa tournée. Michael Jackson était entraîné par Lou Ferrigno, alias l'incroyable Hulk. «Je pense que le stress, l'anticipation et la passion qu'il émettait de son coeur, voulant faire un come-back réussi, l'a gagné. (...) Peut-être que le stress l'a tué, c'est ce que je pense», a confié à la BBC Uri Geller, ami proche de Michael Jackson, qui vit près de Londres.

Plusieurs de ses proches ont ainsi reconnu ne pas avoir été surpris pas l'annonce du décès de Michael Jackson, dont l'état de santé suscitait des inquiétudes depuis un certain nombre d'années. «Je dois avouer que je n'ai pas été surpris par la nouvelle tragique d'aujourd'hui», a indiqué un de ses anciens porte-parole, Michael Levine. «Michael a suivi un chemin incroyablement difficile et souvent d'auto-destruction, depuis des années. Son talent était indiscutable mais son inconfort vis-à-vis des règles de ce monde (l'était) aussi. Un humain ne peut pas supporter un tel niveau de stress.»
Que retiendrez-vous ? Ses tubes cultes, de Thriller à Billie Jean? Ses clips révolutionnaires? Le moonwalk? Ses concerts ? Ou bien la déchéance, les transformations physiques et les multiples procès?

Dites-le nous dans les commentaires ici