Le père autoproclamé de Mercy ne s’oppose pas à l'adoption de sa fille par Madonna

PEOPLE Il souhaite le meilleur pour sa fillette, qu'il croyait morte...

Avec agence

— 

Photo promotionnelle mettant en scène Madonna et la petite Mercy, l'enfant malawite que la chanteuse souhaite adopter.
Photo promotionnelle mettant en scène Madonna et la petite Mercy, l'enfant malawite que la chanteuse souhaite adopter. — REUTERS

«J'abandonne mon combat contre Madonna», a déclaré James Kambewa, un Malawite qui a affirmé être le père biologique de Mercy Chifundo James, 3 ans et demi, la petite fille dont la chanteuse a obtenu cette semaine la garde. Bref, il renonce à l’idée de bloquer l'adoption, selon l’AFP, qui l’a eu au téléphone dimanche.

Même s'il est «vraiment déçu» par la décision de la Cour suprême, qui a donné vendredi le feu vert à Madonna pour adopter, estimant que le père de Mercy n'était pas connu. La mère de la fillette est, elle, décédée trois jours après la naissance de Mercy, selon la justice. En mai, Kambewa avait pourtant affirmé être le père de la fillette.

Il s'était alors dit opposé à l'adoption de Mercy et avait assuré être prêt à s'en occuper, alors qu'il ne l'avait jamais rencontrée. «On m'a dit que ma compagne Mwandida et sa fille étaient mortes en 2006», a-t-il justifié. Il a affirmé n'avoir appris que cette année, au moment où les médias faisaient état des projets de Madonna, que Mercy était toujours en vie.

«Je demande seulement à Madonna de prendre soin de ma fille. Elle doit grandir en sachant que son père vit encore au Malawi (...). Honnêtement, je lui souhaite ce qu'il y a de mieux». Selon Reuters, le père a insisté: il veut que Madonne parle de lui à Mercy comme de son père biologique.