générique de fin pour jade goody

Alice Antheaume

— 

C'est fini pour Jade Goody. L'ex-candidate du « Big Brother » britannique a succombé à son cancer, dans la nuit de samedi à dimanche. Elle avait 27 ans. Une mort foudroyante conforme à ce que les médecins lui avaient prédit en février. Jusqu'à son dernier souffle, Jade Goody avait réglé la focale au millimètre près, mettant sa maladie et sa vie sous l'oeil des médias. Et monnayant au passage les photos de son mariage, celles de sa chimio, celles de son hospitalisation... Résultat : sa fortune est estimée à plusieurs millions d'euros. De quoi offrir à ses deux enfants, Bobby, 5 ans, et Freddy, 4 ans, un avenir sans drogue ni misère.

Un cancer fatal, une apparition à la télé, un mariage avec un ex-détenu, sans oublier un père mort d'overdose et une mère manchote et lesbienne... Jade Goody était un « rêve pour les tabloïds », écrit le quotidien The Guardian. D'autant que ses apparitions en larmes à la télé n'ont cessé d'accroître sa popularité.

Avant d'apprendre qu'elle était malade, en août 2008, l'ex-assistante dentaire s'était fait connaître avec « Big Brother » en 2002. Elle déambulait nue ou ivre, et ne manquait jamais l'occasion de montrer son inculture : « C'est quoi, une asperge ? » ou « Rio de Janeiro, c'est qui ? ».

Des incongruités qui n'ont pas enrayé son sens des affaires. Avant sa disparition, Jade disait à qui voulait l'entendre qu'elle souhaitait qu'on se souvienne d'elle comme d'une « battante » et que ses funérailles soient publiques et télévisées pour « remercier tous les fans qui m'ont souhaité d'aller au paradis. »

Des membres du public sont venus déposer, hier, des dizaines de cartes et de bouquets devant sa maison. Le Premier ministre, Gordon Brown, a salué son courage « dans la vie et la mort ». ■