Terreur d'escort-boy

— 

« Quinze mois de prison et le moral à zéro ! » Voici le très probable statut Facebook de Boy George s'il avait encore un accès à Internet... En procès depuis deux mois, le chanteur de Culture Club a été immédiatement interné au pénitencier de Pentoville à Londres après sa condamnation. Le juge lui reproche des faits qui remontent au 28 avril 2007. En pleine crise de libido, l'artiste avait menotté, séquestré et violenté un escort-boy norvégien qui refusait d'avoir des relations sexuelles avec lui. Une technique de drague un poil poussive qui lui vaut un séjour derrière les barreaux. Pour occuper ses journées, Boy George a déjà trouvé un job : il est serveur à la cantine de la prison. Une activité qui lui rapportera 10 euros par semaine. ■