Le palmarès judiciaire de Samy Naceri

PEOPLE 20minutes.fr passe en revue les affaires de l'acteur depuis 2000...

M.Gr.

— 

Du lancer de cendrier sur styliste à l'injure envers hôtesse de l'air, Samy Naceri multiplie les épisodes judiciaires. Retour sur les dernières affaires.

En mars 2000, il est poursuivi pour conduite en état d’ivresse, menaces de mort et insultes à agent (relaxé pour les deux premiers chefs d’accusation, 1.500 euros d’amende pour le troisième).

En février 2002, il est jugé pour avoir acheté de l’héroïne dans une rue de Paris (relaxé).

En octobre 2002, après appel, il est finalement condamné à un mois avec sursis et à 3.000 euros d’amende pour menaces et injures envers une hôtesse de l’air sur un vol Paris-Montréal en octobre 2000. Le comédien voulait voyager en première classe, il n'avait pas le billet pour.

En juin 2003, son permis de conduire est annulé pour infractions au code de la route. Il a notamment roué de coups un autre conducteur en octobre 2000 (huit mois de prison avec sursis et de 5 000 euros d’amende).

En décembre 2006, il comparaît pour outrage et injures racistes contre des policier lors d’une interpellation (six mois de prison ferme et 8 000 euros d’amende).

En janvier 2007, une plainte contre le comédien pour «incidents et violence» par une boîte de nuit cannoise après le festival de 2006, où il avait reçu le prix d'interprétation masculine avec ses partenaires d'Indigènes, est classée.

En février 2007, il prend trois mois ferme pour des violences contre des employés d'une discothèque d'Aix-en-Provence.

En septembre 2007, il est condamné pour avoir lancé un cendrier au visage d’une styliste dans un bar en novembre 2006 (10 mois de prison ferme).

Usual suspect - Voici.fr a fait le total des peines dont a écopé Naceri en huit ans: «Cela nous fait un total de 25.000 euros d’amende, neuf mois de prison avec sursis et 22 mois ferme.»