Le prince Harry accusé d'avoir tenu des propos racistes

PEOPLE L'organe de surveillance des discriminations en Grande-Bretagne a ouvert une enquête...

Avec agence

— 

"Je ne dirais pas que je suis un héros", a assuré le prince Harry en rentrant samedi au Royaume-Uni après une mission de dix semaines en Afghanistan aux côtés des soldats britanniques.
"Je ne dirais pas que je suis un héros", a assuré le prince Harry en rentrant samedi au Royaume-Uni après une mission de dix semaines en Afghanistan aux côtés des soldats britanniques. — John Stillwell AFP/pool

Nouvelle polémique autour du prince Harry. Il est accusé d’avoir tenu des propos racistes dans une vidéo mise en ligne sur le Net. La séquence, tourné par Harry en 2006 alors qu'il était élève officier, a été obtenue par l'hebdomadaire «News of the World».

On y voit le prince s'adresser à un élève officier d'origine asiatique et dire: «Ah, notre petit ami Paki, Ahmed». «Paki», c’est un terme péjoratif qui désigne les Indiens et Pakistanais, qui fait mauvais mauvais effet, puisque l'Inde et le Pakistan sont d'ex-colonies britanniques.



Deux formules embarrassantes


Cela ne s’arrête pas là. Harry fait une seconde remarque au cours d'un exercice. Une fois encore, il est derrière la caméra, quand il aperçoit un de ses camarades avec ce qui semble un filet de camouflage autour de la tête. Alors que ce dernier regarde la caméra, Harry lance: «Voici Dan... Putain, on dirait un enturbanné» («raghead», terme raciste désignant les arabes, ndlr).

La famille royale a publié des excuses, soulignant que le prince avait utilisé le terme «Paki» «sans arrière-pensée, en tant que surnom à propos d'un membre très apprécié de son unité» et assurant qu'«en aucune façon» il n'avait «voulu insulter son ami». Dans son communiqué, la famille royale ajoute que «le prince Harry comprend parfaitement combien ce terme peut être insultant, et est tout à fait désolé s'il a blessé quelqu'un».

Enquête ouverte

Malgré ces excuses, l’affaire replonge le prince Harry, 24 ans, en pleine controverse, quatre ans après la publication de photos le montrant déguisé en nazi, arborant un brassard à croix gammée, lors d'une soirée.

L'organe de surveillance des discriminations en Grande-Bretagne a qualifié ces propos de «dérangeants» et demandé une enquête au ministère de la Défense. De quoi freiner la carrière du prince? Après avoir servi dix semaines en Afghanistan à partir de fin 2007 - il a dû rentrer en raison de craintes concernant sa sécurité, Il est devenu lieutenant et doit entamer prochainement une formation de pilote d'hélicoptère de combat.