Amy Winehouse bosse avec Quincy Jones... Jean-Claude Dassier tient à manger du rat...

PEOPLE Le fil des stars...

20minutes.fr

— 

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a appelé vendredi la nouvelle génération à reprendre le flambeau de ses combats contre la maladie ou l'oppression dans le monde, au cours d'un concert événement à Londres en l'honneur de ses 90 ans.
L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a appelé vendredi la nouvelle génération à reprendre le flambeau de ses combats contre la maladie ou l'oppression dans le monde, au cours d'un concert événement à Londres en l'honneur de ses 90 ans. — Shaun Curry AFP
Amy Winehouse bouge encore
On la dit meurtrie et planquée chez elle, dans sa maison londonienne. Amy Winehouse travaille en fait avec Quincy Jones, ancien producteur de Michael Jackson et Frank Sinatra. Selon le site purepeople.com, «le pape de la musique, âgé de 75 ans, a rencontré l'artiste britannique lors du concert-anniversaire de Nelson Mandela en juin dernier et a longuement bavardé avec la chanteuse». Ensemble, ils auraient planché sur un titre qui figurera sur le prochain album d'Amy Winehouse. «Quincy l’a prise sous son aile et l’a remise sur le droit chemin. Ils travaillent ensemble sur un ou deux projets et s’il y a bien quelqu’un qui puisse sauver un talent comme Amy, c’est bien Quincy!», a confié un proche de la chanteuse, cité par «The Daily Telegraph».

Pas si mineure

Parmi «les femmes de l’année» élues lundi par le magazine américain «Glamour», on trouve Hillary Clinton, l'actrice Nicole Kidman, et la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice. Mais aussi Nujood Ali, une Yéménite de dix ans qui a rompu la tradition tribale en obtenant en justice un divorce historique, avec l'aide de son avocate Shada Nasser. «Ensemble, Nasser et Ali s'engagent à sauver d'autres petites filles d'un mariage précoce», écrit Glamour.
 
Dassier va bien manger du rat
Etonnante entrée dans le fil de stars: Jean-Claude Dassier, le patron de TF1, en fait des caisses pour qu’on le repère. Il avait promis de «manger du rat» si Barack Obama accédait à la présidence américaine. Alors que celui-ci a été élu, Dassier aurait pu s’asseoir sur ce «pari stupide», comme il le dit lui-même. Mais il a préféré remettre le couvert via une vidéo diffusée sur Wat.tv, la plate-forme de... TF1. Il veut «tenir son pari». Et plutôt deux fois qu’une, en interne et avec ses amis: «j’ai deux chasseurs qui sont sur le coup en Charentes, j’aurais peut-être dimanche soir un premier ragondin.»


Le Zap Net du lundi 10 novembre 2008