Le retour en grâce de Britney?

PEOPLE Adieu bourrelets, pétages de plomb et prestations scéniques désastreuses, la chanteuse s'est reprise en main et son dernier single «Womanizer» est n°1 aux Etats-Unis...

Sandrine Cochard

— 

Britney Spears accepts the award for Best Pop Video for "Piece of Me" at the 2008 MTV Video Music Awards in Los Angeles September 7, 2008.  REUTERS/Mario Anzuoni  (UNITED STATES)
Britney Spears accepts the award for Best Pop Video for "Piece of Me" at the 2008 MTV Video Music Awards in Los Angeles September 7, 2008.  REUTERS/Mario Anzuoni  (UNITED STATES) — REUTERS/Mario Anzuoni

Au fond du trou, il y a encore un an, Britney Spears fait cette année un retour remarqué. Adieu bourrelets, pétages de plomb et prestations scéniques désastreuses, la chanteuse s’est reprise en main et son dernier single «Womanizer» est n°1 aux Etats-Unis. Récit d’une renaissance.

Humiliation

Septembre 2007. Son retour très attendu vire à l’humiliation en direct. Britney se produit sur la scène des «MTV Videos Music Awards» pour promouvoir son nouvel album «Blackout», le premier depuis «In the zone» en 2003. Entretemps, sa maison de disques avait sorti deux compilations, pour occuper l’espace. Britney y apparaît boudinée en bikini noir et bottes assorties, reproduisant péniblement les poses lascives qui ont fait sa renommée. Elle trébuche sur scène et sur les paroles de «Gimme More».

La vidéo:



La star semble lessivée et frappée du sceau mortel des has been. Le public écoute poliment mais la critique américaine sera sévère. Les mauvaises langues affirmeront même que le clip du titre «Break the ice» (à voir en cliquant ici) a été réalisé en dessin animé car la star ne pouvait assumer son image et un tournage. Sa "performance" fait depuis l'objet de nombreuses parodies assassines, dont l'une dans un épisode de «South Park».

Son album «Blackout» est un échec commercial. La chanteuse vend un peu plus de 2 millions de copies dans le monde selon le site Worldwide Albums. Bien loin des scores de ses albums précédents: en 2001, «Britney» s’était écoulé à plus de dix millions d’exemplaires, en 2002 «Oups I did it again» à plus de 20 millions et «Baby one more time» à plus de 23,5 millions.

Reconnaissance

Mais l’industrie du disque ne ferme pas sa porte à l’ex-enfant chérie de l’Amérique. Un an après sa terrible humiliation, la chanteuse prend sa revanche en raflant trois «MTV VMA» pour le titre «Piece of me», le 8 septembre dernier. la presse, dont «Gala», parle d'état de grâce. Entre temps, Britney est redevenue fréquentable, faisant même une apparition remarquée dans la série «How I met your mother».



Mieux: à peine sorti, le titre «Womanizer», premier extrait de son album «Circus» à paraître le 2 décembre prochain, truste les charts américains. Britney y apparaît amincie et au mieux de sa forme. La vidéo:



En moins d’une semaine, le single fait un bond de la 96e à la première place du Billboard Hot 100, LE classement outre-atlantique. Cela ne lui était pas arrivé depuis «Baby One More Time», en janvier 1999. Un succès ne venant jamais seul, «Womanizer» a déjà été téléchargé (légalement) 286.000 fois depuis sa sortie le 8 octobre. Soit le meilleur démarrage pour un titre d’artiste féminine depuis 2003, date à laquelle le téléchargement en ligne a commencé à être comptabilisé. Le record était jusque-là détenu par Mariah Carey et son titre «Touch My Body» avec… 200 téléchargements. Britney Spears semble bel et bien de retour. Les ventes de son prochain album, nerf de la guerre musicale, la conforteront-elle au top?