Un chanteur punk s’en prend à Yves Jégo

Cédric Couvez avec agence

— 

Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jégo, insulté publiquement samedi au festival de Montereau Confluences (Seine-et-Marne) par un rappeur, a précisé lundi qu'il avait déposé plainte uniquement à cause d'une "exhibition sexuelle" du chanteur.
Le secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, Yves Jégo, insulté publiquement samedi au festival de Montereau Confluences (Seine-et-Marne) par un rappeur, a précisé lundi qu'il avait déposé plainte uniquement à cause d'une "exhibition sexuelle" du chanteur. — Franck Fife AFP/Archives

Chaude ambiance samedi à Montereau en Seine-et-Marne lors du festival Confluences. Un chanteur du groupe punk «Les Locataires» a foutu le souk à peine leur concert débuté. Visiblement bien entamé, l’artiste a copieusement insulté Faudel qui avait assuré le show précédent sur la scène secondaire du festival.

Vêtu d’une robe, l’homme au micro s’en prend ensuite à Yves Jégo, député-maire de la ville et secrétaire d’Etat à l’Outre-mer qui assiste à la manifestation en coulisses: «Jégo, je ne vote pas pour toi! Si tu es là, Jégo, je t'encule... »

La tension monte d’un cran quand le chanteur décide de se foutre à poil et d’adopter des poses jugées provocantes. Un des spectateurs du premier rang décide d’intervenir en sautant la barrière de sécurité pour s’en prendre physiquement au leader des Locataires.

Les agents de la sécurité et la police interviennent pour éviter la baston générale. L’ingénieur du son coupe le micro.

2,30 grammes
Mis à l’écart, le chanteur qui se réclame «anarchiste» souffle dans le ballon et affiche un glorieux taux de 2,30 grammes d’alcool par litre de sang.

Furax, Yves Jégo décide de porter plainte pour exhibitionnisme, en tant que maire de Montereau: «Je laisse passer les insultes, mais en revanche, je ne peux pas accepter le reste, ce n'est pas l'esprit de ce festival», déclare-t-il au  Parisien.

L'interview d'Yves Jégo, c'est ici.