La monarchie britannique est sauvée: Meghan Markle aurait du sang bleu

ROYAUTE Et les futurs mariés auraient même une (très) lointaine parenté…

20 Minutes avec agences

— 

L'ancienne actrice et future épouse du prince Harry, Meghan Markle
L'ancienne actrice et future épouse du prince Harry, Meghan Markle — WENN

La fiancée du prince Harry, l’ancienne actrice Meghan Markle, serait de descendance royale. Petit hic, elle a un ancêtre commun avec son futur mari, mais pour le retrouver, il faut remonter très, mais alors très loin, c’est-à-dire jusqu’au XIVe siècle. Selon le journaliste Andrew Morton, qui vient de publier Meghan : A Hollywood Princess, la future mariée aurait pour ancêtre un certain Robert the Bruce, aussi connu comme Robert Ier d’Ecosse.

« Il est possible de retracer une ligne directe à travers 25 générations avec Robert Ier d’Ecosse », a expliqué l’auteur lors d’un entretien relayé par le quotidien Express. En effet, il se trouve que le premier ancêtre de l’actrice à avoir touché le sol américain n’est autre que Roger Shaw, émigré vers 1637, et marié à Christina Bruce. Et cette dernière était une descendante directe du légendaire roi d’Ecosse.

Une union nationale

Voilà qui permet d’apparenter Meghan Markle à la famille royale britannique, bien que de façon très lointaine. D’ailleurs cette ascendance ne vient pas sans un certain poids symbolique. En effet, Robert the Bruce est resté dans les mémoires pour avoir gagné l’indépendance face à l’Angleterre lors de la bataille de Bannockburn en 1314.

D’une certaine façon, ce mariage viendra réaffirmer l’union des couronnes d’Ecosse et d’Angleterre qui avait donné naissance à la Grande-Bretagne en 1707.

>> A lire aussi : Mariage princier: Le prince Harry et Meghan Markle mangeront un gâteau bio

>> A lire aussi : Le biographe de Lady Di écrit un livre sur Meghan Markle