Naomi Campbell demande la création d'un «Vogue» Afrique

EGALITE Pour la top-modèle, l’Afrique doit être reconnue pour sa contribution à l’industrie de la mode…

20 Minutes avec agences

— 

La top Naomi Campbell
La top Naomi Campbell — WENN

Naomi Campbell était présente à Lagos, la capitale économique du Nigeria, afin de défiler lors de la Arise Fashion Week. L’occasion pour la top-modèle de rappeler au monde de la mode une de ses lacunes les plus prégnantes.

« Il devrait y avoir un Vogue Africa, a-t-elle déclaré lors d’un entretien relayé par AfricaNews. On vient juste d’avoir Vogue Arabia. C’est la prochaine étape, si on se réfère au lectorat moyen-oriental visé par le magazine avec le lancement de l’an passé. »

Un changement de mentalités

En effet, pour Naomi Campbell, rien ne peut justifier une telle mise à l’écart. « L’Afrique n’a jamais eu l’opportunité de faire accepter ses tissus, ses matériaux et ses créations au niveau de la plateforme globale… il devrait en être autrement », a-t-elle continué.

Idem concernant la surreprésentation des mannequins de couleur blanche lors des grands défilés internationaux. « Les gens doivent comprendre que la couleur de votre peau ne dit rien de votre capacité à faire le boulot. »