Héritage de Johnny Hallyday: «David et Laura, en sept ans, je les ai très peu vus», attaque l’ex-manager du chanteur

BATAILLE Sébastien Farran, ami et manager du chanteur, a pris la défense de Laeticia Hallyday dans les colonnes du « JDD »…

Anne Demoulin

— 

Laeticia Hallyday et Sébastien Farran font du shopping à Los Angeles le 21 janvier 2018.
Laeticia Hallyday et Sébastien Farran font du shopping à Los Angeles le 21 janvier 2018. — 012117_KELA_BDG_LH_0/BROADIMAGE/SIPA

Nouvel épisode dans la bataille médiatique autour de l’héritage de Johnny Hallyday. Sébastien Farran, ami et manager du chanteur décédé le 6 décembre dernier, est sorti de son silence ce dimanche dans les colonnes du JDD pour défendre la veuve du rocker, à quelques jours du premier round judiciaire, qui opposera ce vendredi, David Hallyday et Laura Smet à leur belle-mère, Laeticia Hallyday.

« On la présente presque comme une sorcière »

« On la présente presque comme une sorcière », déplore l’ex-manager de la star, qui dénonce une « campagne calomnieuse orchestrée pour démolir son image, sa réputation, et celle de son mari ». Sébastien Farran dénonce une « chasse à la femme » et prend la défense de la dernière épouse du rockeur.

« David et Laura, en sept ans, je les ai très peu vus »

« Vous savez comment sont les familles recomposées : bien sur le papier, moins bien chez le psy. David et Laura, en sept ans, je les ai très peu vus. Pourtant, ils étaient invités à Saint-Barth, ou à Los Angeles pour Noël, mais ils ne venaient pas. On les voyait parfois aux concerts à Paris », raconte celui qui se définit comme le « plus indéfectible soutien » de Laeticia Hallyday.

« Pour lui, David et Laura s’en étaient sortis. Ils avaient de quoi vivre bien et il savait que son nom n’y était pas pour rien, ce qui est normal », estime l’ex-manager concernant le testament de Johnny.

« C’était parti pour la guerre atomique ! »

« Jusqu’à l’inhumation à Saint-Barth, c’était l’entente cordiale dans la famille », dès le lendemain, « clap de fin », détaille-t-il. « Laeticia reçoit un recommandé de Laura qui lui demande le nom de son notaire, puis David fait un communiqué pour dire qu’il ne participera pas à l’album posthume – ça ne lui avait pas été proposé ! (…) Nous avons fait une réponse d’avocat, c’était parti pour la guerre atomique ! Elle n’a pas compris », affirme-t-il.

« L’album de sa vie, sûrement le plus personnel »

Au cœur de la bataille, l’album posthume du chanteur, « l’album de sa vie, sûrement le plus personnel », avance Sébastien Farran. Un « véritable album de rock’n’roll », promet-il. « Dès qu’il a su qu’il avait un cancer, il avait arrêté de fumer. On a enregistré les voix en mars. Du coup, sa voix est extraordinaire – l’ingénieur du son n’en revenait pas », annonce encore l’ancien manager.

L’ancien manager souhaite désormais entretenir la mémoire du chanteur, avec l’idée d’un « mémorial au square de la Trinité », à la manière de « Graceland », la dernière demeure du King Elvis Presley.