Une Ferrari de Johnny Hallyday vendue deux fois le prix normal

VENTE AUX ENCHERES Le chanteur a fait 25.000 km avec le bolide entre 1994 et 1997…

Floréal Hernandez

— 

La Ferrari 512 TR a été vendu aux enchères 240.000 euros.
La Ferrari 512 TR a été vendu aux enchères 240.000 euros. — DMI/WENN.COM/SIPA

Cette Ferrari ne figurait pas dans l’héritage de Johnny Hallyday. Normal, le chanteur l’avait revendue en 1997 à un de ses amis, « ténor du barreau parisien ». Ce samedi, le bolide était le clou d’une vente aux enchères de voitures de collection à Fontainebleau (Seine-et-Marne). Et la voiture est partie pour 240.000 euros (frais inclus) ! En général, un tel véhicule se négocie autour de 120.000 à 130.000 euros, a précisé à l’AFP Claude Makowski, responsable communication de la maison d’enchères Osenat.

>> A lire aussi: Les méthodes de la presse people pour couvrir le feuilleton Johnny

Mais cette Ferrari 512 TR rouge à l’intérieur en cuir beige, avec 95.000 kilomètres au compteur avait un gros plus, elle a appartenu à l’idole des jeunes de 1994 à 1997. Avec, il a fait 25.000 km, « suffisamment pour que ses bagues aient eu le temps d’écorcher la casquette du compteur au fil des manœuvres et virages », indiquait le catalogue de la vente aux enchères.

Le camion Ford de sa tournée de 1972 reste en rade

Un scooter Yamaha Neo’s 50 aux couleurs de la marque de vêtements du chanteur « Smet » a trouvé preneur à 4.800 euros (frais inclus). Il faisait partie d’un lot de dix scooters du même type « repensés par des créateurs de mode » et vendus aux enchères en 2007 au profit de l’Unicef, sous le parrainage de Laeticia Hallyday. Il avait alors été vendu 20.000 euros avant d’être racheté par Yamaha Motor France qui l’avait exposé plusieurs années dans son musée avant de s’en séparer.

>> A lire aussi: D'où venait la Harley-Davidson bleue qui trônait place de la Madeleine lors de l'hommage à Johnny?

En revanche, un camion Ford type VAF 69MW, qui tractait la caravane de Johnny Hallyday lors de sa tournée Rock’n Roll Circus en 1972, estimé entre 35.000 et 45.000 euros, n’a pas trouvé preneur, a indiqué Claude Makowski.