Mariage princier: Le prince Harry et Meghan Markle mangeront un gâteau bio

MIAM MIAM Un dessert au citron et à la fleur de sureau, réalisé par la Cheffe pâtissière Claire Ptak…

20 Minutes avec AFP

— 

Le prince Harry et Meghan Markle mangeront un gâteau de mariage bio.
Le prince Harry et Meghan Markle mangeront un gâteau de mariage bio. — DMART/ZDS/WENN.COM/SIPA

On en connaît qui vont se régaler. Le gâteau de mariage du prince Harry et de Meghan Markle sera bio, au citron et à la fleur de sureau, et réalisé par la Cheffe pâtissière Claire Ptak, a annoncé Kensington Palace ce mardi.

Le Prince Harry et sa fiancée américaine ont demandé à Claire Ptak, propriétaire de la pâtisserie londonienne Violet Bakery, de créer « un gâteau au citron et aux fleurs de sureau qui incorpore les saveurs vives du printemps » pour leur mariage, le 19 mai à Windsor, selon Kensington Palace. Il sera « recouvert de crème au beurre et décoré de fleurs fraîches », a précisé le palais.

>> A lire aussi: Ouf, la reine Elizabeth II donne son consentement au mariage de Harry et Meghan

Produits bio et de saison

Originaire de Californie, Claire Ptak avait travaillé auprès d’Alice Waters, la « mère » de la nouvelle cuisine américaine, au restaurant Chez Panisse, à Berkeley, en Californie, avant de déménager à Londres en 2005.

Là, elle a créé sa propre entreprise en cuisinant chez elle et en vendant ses produits sur le marché de Broadway, avant d’ouvrir sa pâtisserie en 2010. Ses gâteaux incorporent des ingrédients issus de l’agriculture biologique et des produits de saison.

« Je ne peux pas vous dire à quel point je suis ravie d’avoir été choisie pour réaliser le gâteau de mariage du Prince Harry et de mademoiselle Markle », a réagi la pâtissière dans un communiqué. Elle se réjouit que le couple partage « les mêmes valeurs que moi sur la provenance des produits, leur caractère durable, saisonnier, et surtout leur goût ».

« C’est ma pâtissière préférée au monde », dit d’elle le chef cuisinier britannique Jamie Oliver. Meghan Markle avait interviewé Claire Ptak pour son blog de « lifestyle » The Tig.