Une des religieuses qui a intenté un procès à Katy Perry s'est effondrée en plein tribunal

CONFLIT Sœur Catherine Rose, 89 ans, ne voulait pas que le couvent de Los Feliz devienne la propriété de la pop star…

F.R.

— 

Katy Perry à une conférence de presse «American Idol» en janvier 2018.
Katy Perry à une conférence de presse «American Idol» en janvier 2018. — Buchan/Variety/Shutters/SIPA

Cela fait trois ans que Katy Perry souhaite acquérir le couvent de Los Feliz, en Californie. Et presque autant de temps que la chanteuse est engagée dans une bataille judiciaire qui l’oppose à deux religieuses refusant cette vente. Car, si depuis la fermeture de l’établissement en 2001 les nonnes ont peu à peu déserté les lieux, deux d’entre elles font de la résistance et veulent régler cette affaire avec une certaine Dana Hollister, qui possède plusieurs restaurants dans la même ville.

L’audience de vendredi a viré à la tragédie lorsque l’une d’elles, Sœur Catherine Rose, 89 ans, s’est effondrée en plein tribunal, comme l’ont rapporté les médias locaux. Elle n’a pas pu être réanimée.

« Repose avec les anges »

Quelques heures avant son décès, Sœur Catherine Rose s’exprimait pour la dernière fois publiquement sur la chaîne Fox 11 : « Katy Perry, arrêtez, s’il vous plaît arrêtez. Cela ne fait du bien à personne ». « Repose avec les anges, notre cher trésor », s’émeut le site Stand With The Sisters sur lequel les religieuses relatent les tenants et aboutissants du procès intenté à Katy Perry.

En novembre, la star avait légalement obtenu le droit d'acquérir le couvent.