Karine Le Marchand annonce qu’elle quitte Twitter, ce «déversoir de haine»

UNFOLLOW L’animatrice de M6 a publié ce lundi un message pour expliquer sa décision de ne plus s’exprimer sur le site de microblogging…

Fabien Randanne

— 

Karine Le Marchand, lors du Téléthon 2013.
Karine Le Marchand, lors du Téléthon 2013. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

« Twitter aujourd’hui est devenu un tel déversoir de haine que je n’ai plus de plaisir à communiquer », écrit Karine Le Marchand, dans un message posté ce lundi matin afin d’expliquer pourquoi elle a décidé de fermer son compte sur le site de microblogging.

« Les ultras de tous poils, insultants, capables de vouloir la mort de celui qui ne pense pas comme eux (tout en brandissant l’étendard de la tolérance), rendent ce lien [avec son public] impossible », précise l’animatrice de M6 qui dit prendre cette décision « à regret ». « J’ai adoré communiquer, live-tweeter avec vous, l’humour de certains va me manquer, je captais vos réactions, l’air du temps, vous m’enrichissiez », avance-t-elle à ses abonnés.

« Je ne veux pas devenir politiquement correcte »

« La présentatrice de L’Amour est dans le pré, qui assure qu’elle ne renoncera pas à donner son opinion, insiste : « Je ne veux pas devenir insipide en choisissant mes mots, je ne veux pas réduire ma pensée, changer mon humour, devenir politiquement correcte et me renier. (…) Je ne veux pas nourrir la presse putaclic [«putaclic » désigne notamment les titres sensationnalistes censés inciter les internautes à cliquer pour lire un article et ainsi générer de l’audience] qui créé des faux buzz en relayant quelques tweets haineux, quand mon message est "liké" par des milliers d’autres personnes. »

Si elle ne le mentionne pas explicitement, Karine Le Marchand fait sans doute référence, entre autres, à son tweet posté jeudi dernier, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes : « J’envoie toute ma tendresse aux hommes aimants et respectueux, sans le regard desquels nous ne nous sentirions pas autant femmes… #merci #viveleshommes #apaisement ». Un message qui a été « favorisé » plus de 7.200 fois mais qui a aussi suscité de nombreuses critiques, des internautes lui reprochant de ramener le sujet au point de vue masculin plutôt que de mettre en avant la lutte pour l’égalité homme-femme.

Autre exemple, en novembre, un message maladroit sur le consentement sexuel lui avait également valu d’être vertement tancée sur le site. Si bien qu’elle avait posté un second message pour préciser son propos.

« Je suis sidérée que de parfaits inconnus se permettent ce genre de propos »

« Je ne subirai pas le fiel de ceux qui se permettent de me dire si la personne que j’aime est un homme bien, ou pas. A mon âge, je suis capable de discernement, et je suis sidérée que de parfaits inconnus se permettent d’exprimer ce genre de propos », poursuit l’animatrice et productrice évoquant en filigrane son couple dévoilé par la presse people.

« C’est la parole des autres qui m’a construite, et à l’heure où certains se permettent de nous enjoindre de "retirer notre tweet", il est temps de s’inquiéter », conclut-elle en défendant la liberté d’expression sur un site sur lequel elle annonce ne plus vouloir s’exprimer. Que ses aficionados se rassurent, Karine Le Marchand leur donne rendez-vous sur Instagram, « plus bienveillant, plus joyeux et moins dépressif ».