Héritage de Johnny Hallyday: Pourquoi Laeticia ne viendra pas à l'audience au tribunal de Nanterre

JUSTICE Laeticia Hallyday ne viendra pas pour la première audience dans le cadre de l'affaire de l'héritage de Johnny au tribunal de Nanterre...

C.B.

— 

Laeticia Hallyday, le 19 janvier 2017 à Los Angeles.
Laeticia Hallyday, le 19 janvier 2017 à Los Angeles. — Jason Agron/BFA/Shutter/SIPA

Laura et David seuls au tribunal ? En tout cas, leur belle-mère, Laeticia Hallyday, ne fera pas le déplacement jusqu’à Nanterre, le 15 mars, pour discuter de l’héritage de Johnny. La veuve du rockeur est contrainte par les services d’immigrations américains de rester sur le sol des Etats-Unis jusqu’au 15 juin.

A post shared by Laura Smet (@laura_smet_) on

Pourquoi cette obligation ? Pour conserver son statut de résidente. Mi-février, sur le plateau de C l’hebdo, Olivier Royant, direc­teur de la rédac­tion de Paris Match, avait expliqué la situation de Laeticia Hallyday. « Laeti­cia a dû rentrer obligatoirement aux Etats-Unis le 15 janvier, a-t-il avancé. Et si on calcule un peu, si on regarde la loi améri­caine, elle ne pourra pas quit­ter les Etats-Unis avant le 15 juin. Ce qui signi­fie que c’est une bataille à distance. Comment ils vont se voir ? Est-ce que c’est Laura, David, qui vont aller voir Laeti­cia ? Laeti­cia ne peut pas bouger de Cali­for­nie jusqu’au mois de juin… Il y a ce disque qui doit sortir… Je pense qu’on est sur un très, très long feuille­ton. »

Une bataille autour du testament de Johnny

Pour rappel, Laura Smet et David Hallyday contestent le testament de leur père qui ne leur lègue rien et espèrent obtenir un droit de regard sur l’album posthume du chanteur. Dans un communiqué, l’avocat de leur belle-mère a fait une mise au point, assurant que le chanteur n’était pas « manipulé ».

This kind of love ❤️ #amourinconditionnel

A post shared by Laeticia Hallyday (@lhallyday) on

Après le 15 juin, Laeticia Hallyday n’a cependant pas prévu de rentrer en France. Selon nos confrères de Closer, elle devrait partir « pas pour la France mais pour Saint-Barthélémy ». Elle souhaiterait « éviter une possible tempête médiatique » et passer ses vacances d’été avec ses filles sur l’île où est enterré leur père.