Le «harceleur» de la femme de Colin Firth a été son amant

LIAISON La productrice vient de révéler sa liaison avec celui qu'elle accuse aujourd'hui de l'avoir menacée...

20 Minutes avec agences

— 

L'acteur Colin Firth
L'acteur Colin Firth — WENN

La femme de Colin Firth, Livia Giuggioli, vient d’avouer qu’elle avait eu une brève aventure avec l’homme qu’elle accuse de harcèlement. Ce jeudi, le Times révélait la plainte déposée par la productrice et son mari, après des SMS et des messages menaçants de la part de l’homme en question, un certain Marco Brancaccia, journaliste pour l’agence de presse italienne Ansa.

La police italienne aurait saisi son téléphone et son ordinateur pour déterminer la nature des messages en question. Il semblerait que l’histoire soit donc encore plus compliquée que ce qu’on imaginait puisque non seulement elle connaissait l’homme depuis l’enfance mais en plus, il a été son amant.

>> A lire aussi : Colin Firth jure de ne plus jamais tourner avec Woody Allen

Une « brève » rupture

Livia Firth et Marco Brancaccia auraient eu une liaison en 2015, lorsque Colin Firth et sa femme se sont séparés, avant de se remettre ensemble un an plus tard. Ces retrouvailles n’auraient pas plu au journaliste qui se serait vengé en menaçant de faire des révélations à la presse et de diffuser des photos compromettantes, d’après le couple.

Marco Brancaccia, dans la foulée, s’est défendu, lui aussi dans les pages du Times : « Le "harcèlement" dont elle parle concerne deux messages via WhatsApp après qu’elle a rompu avec moi, et un e-mail. J’ai envoyé un e-mail à Colin à propos de ma relation avec Livia, un message que je regrette aujourd’hui, et elle a déposé plainte pour harcèlement de peur que je révèle ce qu’elle m’avait dit sur son mariage et son travail ».