VIDEO. Héritage de Johnny Hallyday: «Cette guerre médiatique vise à diaboliser Laeticia et à lui faire accepter des négociations»

INTERVIEW Me Xavier Prugnard De La Chaise, avocat expert en droit des successions, analyse le grand déballage médiatique autour de l'héritage de Johnny Hallyday...

Propos recueillis par Anne Demoulin

— 

Nathalie Baye, Laura Smet, David Hallyday et Sylvie Vartan aux obsèques de Johnny Hallyday le 9 décembre 2017.
Nathalie Baye, Laura Smet, David Hallyday et Sylvie Vartan aux obsèques de Johnny Hallyday le 9 décembre 2017. — Thibault Camus/AP/SIPA
  • Le testament de Johnny Hallyday ne cesse d’alimenter les gros titres depuis que sa fille, Laura Smet, a indiqué à l’AFP qu’elle souhaitait le contester.
  • Laeticia Hallyday, mais aussi Sylvie Vartan et lundi, Nathalie Baye se sont exprimées dans les médias concernant cette affaire.
  • Un avocat spécaliste du droit des successions explique à « 20 Minutes » pourquoi les stars prennent publiquement position.

« J’aurais préféré que tout cela reste en famille, malheureusement, dans notre famille c’est comme ça… ». Le 12 février, en rendant publique la lettre post mortem adressée à son père, Laura Smet lançait la bataille médiatique autour de l’héritage de Johnny Hallyday. S'en suivaient le soutien de son frère, David, la contre-attaque de Laeticia Hallyday, les passages télé de Sylvie Vartan et les déclarations de Jean Reno, de Jacques Dutronc ou de Eddy Mitchell.

>> A lire aussi : Pourquoi, comme le clan Hallyday, beaucoup de familles se déchirent à l’ouverture du testament

Beaucoup de stars ont pris position, jusqu’à plus récemment Nathalie Baye. Ce lundi, l’ex compagne du chanteur a transmis un communiqué dans lequel elle déclare que « les aînés [de Johnny] étaient les bêtes noires de leur belle-mère ».

Me Xavier Prugnard De La Chaise, avocat au cabinet Omega expert en succession, analyse pour 20 Minutes les dessous de ce grand déballage médiatique.

Quel est l’objectif de ce combat par médias interposés ?

L’idée est de diaboliser Laeticia Hallyday et de poser comme amoral le fait de déshériter ses enfants. Cette stratégie vise à la forcer à accepter des négociations transactionnelles, à la pousser à donner une partie du patrimoine à Laura Smet et à David Hallyday. Ceci pour que tout le monde se retrouve réconcilié autour d’une belle photo.

De son côté, Laeticia Hallyday est très discrète…

Et elle a bien raison. Elle applique les bases de la communication de crise : « never explain, never complain » (« Ne jamais expliquer, ne jamais se plaindre ».) Sur le plan juridique, elle est en force, elle n’a pas intérêt à se vautrer médiatiquement. Elle a reçu quelques soutiens. Tous sont venus à son secours pour souligner que Johnny Hallyday n’avait jamais écrit son testament sous influence.

Si elle est en force sur le plan juridique, pourquoi pourrait-elle accepter de négocier ?

Elle peut ne pas avoir envie de se lancer dans une bataille juridique longue et coûteuse. La question est de savoir si elle a besoin de liquidités, sachant que des systèmes de blocages liés à la procédure peuvent geler tout ou une partie du patrimoine de Johnny Hallyday. Et si Laeticia Hallyday n’a pas intérêt à accepter à négocier si l’on considère sa position juridique, elle pourrait toutefois accepter de faire un geste pour une question d’image, la sienne, mais aussi celle de ses filles et de Johnny Hallyday.