Muriel Robin raconte son agression homophobe: «Il a sorti un couteau»

VIOLENCES L'humoriste explique que depuis cette agression elle ne répond plus aux insultes dans la rue...

V. J.

— 

Muriel Robin en novembre 2007.
Muriel Robin en novembre 2007. — AFP

En pleine libération de la parole des femmes sur les violences sexuelles, Muriel Robin s’est confiée au micro sur RMC sur ses propres expériences, et agressions. L’humoriste était l’invitée des Grands Gueules pour la pièce Elles s’aiment, où elle forme un couple homosexuel avec Michèle Laroque, et est revenue sur les nombreuses insultes homophobes dont elle a été victime. Et pire.

>> A lire aussi : Muriel Robin parle des insultes homophobes qu’elle reçoit avec sa compagne

« Il y a quelques années, j’ai été insultée. Je sais très bien ce que ça fait de se faire traiter de "grosse gouine", raconte-t-elle. Et dernièrement, on a fait une émission télé avec Anne, mon amie, et il y a eu une personne qui nous a demandé si on n’avait pas honte d’être des "grosses gouines salopes". Des mots très doux, très harmonieux. Ça a fini de me faire de la peine, mais j’ai beaucoup eu ça dans la rue, il y a une vingtaine d’années. »

« Plus jamais »

Muriel Robin explique qu’à l’époque, elle n’hésitait pas à revenir sur ses pas et à confronter l’agresseur : « "Quoi ? Comment ?" Je le prenais par le col. J’étais un peu plus folle à l’époque. Jusqu’au jour où un couteau a été sorti ». Elle continue : « J’étais avec deux amis, ils se sont interposés, et il y a eu une course-poursuite, comme dans un film. Il a traversé une terrasse de café, les chaises volaient, j’avais un cabriolet, il a sauté dans la voiture, on s’est pris une bombe de plâtre dans la voiture. On s’est arrêtés et on s’est dits "plus jamais" ».