VIDEO. Grand Corps Malade raconte sa «soirée assez arrosée avec Johnny»

SOUVENIRS SOUVENIRS Selon l’artiste, Johnny Hallyday avait « l’alcool amour »…

Anne Demoulin

— 

Grand Corps Malade à Paris le 5 février 2018.
Grand Corps Malade à Paris le 5 février 2018. — Jacques BENAROCH/SIPA

Une anecdote émouvante. Grand Corps Malade était l’invité d’Alain Marschall et Olivier Trucho sur le plateau des Grandes Gueules sur RMC ce mercredi afin d’assurer la promotion de son dernier album Plan B. Le slameur a parlé de sa relation avec Johnny Hallyday pour qui il avait écrit le titre Si mon cœur en 2008.

 

« Ce n’était pas mon pote non plus, mais de ce que j’en ai vu, c’est un vrai gentil. Il est quand même dans une bulle, une sphère tellement incroyable, tellement idolâtré par tout le monde, tellement médiatique que c’est difficile d’avoir accès au vrai Johnny », a raconté Grand Corps Malade.

>> A lire aussi : Laura Smet et David Hallyday peuvent-ils empêcher la sortie du dernier album de leur père ?

Et l’artiste de poursuivre : « Il posait ce regard sur toi, il te posait des questions, il se renseignait. Je ne le connais pas très bien, j’ai passé deux trois moments avec lui assez incroyables ».

« Ça me fait chier cette béquille »

Grand Corps Malade a relaté une soirée « assez arrosée » avec le rockeur disparu en décembre. « Il s’est complètement lâché d’un seul coup il avait l’alcool amour. Ce n’est pas l’alcool violent ou l’alcool beauf. D’un seul coup, il était adorable avec tout le monde. Et moi il m’a dit des trucs tellement gentils, notamment sur la chanson que je lui avais écrite », a lâché l’artiste.

Le slameur s’est souvenu d’une conversation au sujet de son handicap avec le Taulier : « Il me disait : "Ça me fait chier cette béquille je suis sûr qu’on peut trouver des trucs. Il y a peut-être des médecins, des méthodes…" Je lui disais : "Non Johnny, ça va, je reviens de loin, tout va bien, je suis autonome". Mais voilà, il était vachement touchant. »