Accusé de plagiat pour «La forme de l'eau», Guillermo del Toro se défend

CONTRE ATTAQUE Le réalisateur est accusé d'avoir volé l'histoire de son dernier film à un auteur de théâtre...

20 Minutes avec agences
— 
Guillermo Del Toro
Guillermo Del Toro — WENN
  • Guillermo del Toro est accusé par les héritiers du dramaturge Paul Zindel de plagiat.
  • Le procès s’ouvre peu avant les Oscars.
  • « La forme de l’eau » est l’un des films favoris.

Guillermo del Toro a décidé de contre-attaquer après avoir été accusé de plagiat par les héritiers du dramaturge Paul Zindel, décédé en 2003. La plainte réclame que le film ne soit plus projeté et fait référence à une pièce de l’auteur, Let Me Hear You Whisper, que Guillermo del Toro aurait délibérément copiée pour écrire son film encensé par la critique, La Forme de l’eau.

L’œuvre en question date de 1969 et raconte l’histoire d’une femme de ménage qui tente de libérer un dauphin d’un laboratoire où il fait l’objet d’expériences pour être transformé et utilisé à des fins militaires.

Guillermo del Toro se défend des accusations de plagiat dans Deadline : « Je n’ai jamais lu ou vu cette pièce. Je n’en avais jamais entendu parler avant de réaliser La Forme de l’eau et aucun de mes collaborateurs ne m’en a parlé. » Reste que certains spectateurs ont eux aussi remarqué les points communs entre les deux œuvres et l’ont fait savoir sur les réseaux sociaux.

>> A lire aussi : VIDEO. «Rien n'est plus punk que de déclarer son amour», assure le réalisateur Guillermo del Toro

Un procès à quelques jours des Oscars

Il est vrai que La Forme de l’eau comporte certaines similitudes avec la pièce de Paul Zindel, puisque là aussi, il s’agit d’une femme de ménage qui tente de libérer une créature aquatique. Sauf que dans le cas du film, la créature est un humanoïde amphibien et pour Guillermo del Toro, ça fait toute la différence. « Ce n’est pas un film sur un animal. C’est un dieu de la rivière. Ces idées ne sont pas interchangeables ou équivalentes. Ce serait comme dire qu’E.T. aurait la même histoire si à la place d’un extraterrestre on prenait un hamster », a-t-il déclaré. Le réalisateur n’a par ailleurs pas pu s’empêcher de remarquer le timing de la plainte, qui tombe juste avant les Oscars.

La Forme de l’eau a reçu 13 nominations cette année, dont celle du meilleur film et du meilleur réalisateur pour Guillermo del Toro et à moins de deux semaines de la cérémonie, il reste le grand favori. Quoi qu’il arrive, c’est désormais à la justice de s’en charger et le réalisateur semble ravi : « Je suis soulagé qu’on enlève cette affaire du domaine de l’opinion pour le placer dans celui de la justice et des faits », a-t-il conclu.