Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
GUERREAprès l'argent, l'album posthume au cœur de la bataille

VIDEO. Héritage de Johnny: L'album posthume au cœur de la bataille entre Laeticia, Laura et David

GUERRE
Le tribunal de Nanterre se prononce ce vendredi sur le gel des biens du chanteur et le droit de regard sur son ultime album...
Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet lors de l'hommage à Johnny Hallyday 2017. AFP PHOTO / POOL / Yoan VALAT
Laeticia Hallyday, David Hallyday et Laura Smet lors de l'hommage à Johnny Hallyday 2017. AFP PHOTO / POOL / Yoan VALAT - AFP
Claire Barrois

C.B.

Cet article, écrit en février dernier, a été mis à jour.

Laura Smet et David Hallyday vont être -en partie- fixés. Le tribunal de Nanterre se prononce vendredi sur le gel des biens du chanteur et le droit de regard sur son ultime album, demandés par ses deux enfants aînés. Alors qu’ils veulent déjà contester le testament de leur père sur lequel ils ne figurent pas, ils ont saisi la justice pour demander le gel des biens immobiliers et droits artistiques du rockeur, décédé en décembre.

Laura Smet et David Hallyday ont demandé un droit de regard sur cet album, mais Laeticia Hallyday, à qui le rockeur a légué l’exclusivité de ses droits artistiques, leur a refusé. L’épouse du chanteur a ainsi fait savoir qu’elle n’entendait « pas accéder » à l'« injonction » de ses beaux-enfants.

« Le respect de l’œuvre de leur père est primordial aux yeux de Laura Smet et de son frère, rappellent les avocats de la comédienne. Il ne s’agit en aucun cas pour eux d’interdire la sortie de cet album auquel ils sont très attachés. » «Johnny Hallyday avait fait écouter avec fierté le 4 octobre dernier les premiers enregistrements bruts de quelques titres de l'album à sa fille Laura », ont-ils ajouté à l'AFP au mois de février. Mais ils veulent pouvoir écouter le produit fini afin de s’assurer du respect de l’intégrité artistique de leur père. »

Warner aussi visée par l’assignation

Les avocats des enfants de Johnny Hallyday ont aussi visé Warner, la maison de disques du rockeur, dans leur assignation. Ces derniers souhaitent également « le blocage de la vente éventuelle des propriétés » du chanteur, ainsi que de ses « droits d’artiste-interprète et de ses droits d’auteur ». « La vérité des montages juridiques et la vérité des chiffres seront bientôt établies par la justice », avait estimé vendredi Laura Smet dans un communiqué.

Une autre procédure est en cours pour décider du caractère légal ou illégal du testament, mais aucune audience n'a encore été fixée et elle pourrait prendre des mois voire des années.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Sujets liés